Crédit revolving : tout sur le crédit renouvelable

Pour investir dans l'immobilier ou pour assurer ses achats de consommation courante, un consommateur peut avoir recours à diverses offres de prêts. Parmi elles, le crédit renouvelable fait partie des dispositifs proposés par les banques ou les organismes de crédit. Facile à demander, il ne nécessite pas forcément de justificatifs, mais il requiert une attention redoublée de la part de son souscripteur.

Définition du crédit revolving

Un crédit revolving, ou crédit renouvelable, est une réserve d'argent que le souscripteur peut utiliser comme bon lui semble. Le contrat signé entre lui et l'organisme prêteur prévoit donc un montant donné, qui se renouvelle au fur et à mesure des remboursements. Cela signifie que, à chaque fois que le propriétaire du crédit pioche dans cette réserve, ses remboursements évoluent puisque le souscripteur doit rembourser la somme utilisée, une partie de l'amortissement du crédit revolving global, et des intérêts sur le montant soustrait à la réserve globale afin de reconstituer la réserve initiale. En fonction de la somme prêtée, la durée de remboursement évolue.

Carte de crédit revolving

Pour faciliter l'utilisation de la réserve créée avec le crédit revolving, un souscripteur peut demander une carte de crédit. Ce dispositif fonctionne comme une carte de paiement classique, à savoir qu'elle est liée à la réserve mise à disposition par le crédit renouvelable. Au dos de la carte de crédit revolving doit figurer la mention carte de crédit. Par défaut, il n'est pas possible de payer un achat à partir de la somme prêtée si cette dernière a été épuisée. En revanche, le souscripteur peut demander de programmer la carte de crédit revolving pour payer, précisément, à crédit.

Comment obtenir un crédit revolving

Comme n'importe quel autre crédit bancaire, un crédit renouvelable peut être souscrit auprès d'une banque, d'un organisme spécialiste du crédit, ou encore de certaines enseignes de la grande distribution qui proposent des produits financiers. Lors de la première rencontre avec le prêteur, ce dernier a un devoir d'information très encadré, et doit mesurer précisément la solvabilité de son client. Celui-ci doit également récupérer un document d'information sur le crédit revolving au moment de faire sa demande. Il a ensuite quinze jours pour prendre sa décision et décider ou non de souscrire ce crédit. Il est souvent conseillé de prendre une assurance lorsque l'on souscrit un crédit renouvelable : le prêteur peut même l'imposer, mais il laisse au souscripteur du prêt le choix de la société d'assurances.

Crédit revolving en ligne

Pour faire son choix de crédit renouvelable et souscrire éventuellement un contrat, il est possible de se rendre sur Internet pour trouver des comparatifs en ligne. S'il est possible de contracter un crédit revolving en ligne, cette opération trouve tout de même une limite dans la mesure où il est indispensable de fournir certains justificatifs lorsque la somme renouvelable dépasse un certain seuil. L'utilisation quotidienne du crédit revolving peut aussi se faire en ligne, en programmant par exemple des virements depuis sa banque à distance afin d'approvisionner son compte courant à partir de la réserve renouvelable.

Crédit revolving sans justificatifs

Si le souscripteur n'est tenu à aucune justification de l'utilisation qu'il fait des sommes prêtées dans le cadre d'un crédit renouvelable, il doit donner les preuves de sa solvabilité pour souscrire le contrat de prêt. Cette vérification se fait en remplissant une feuille de renseignements fournie par le prêteur. Pour les sommes supérieures à 3 000 euros, le souscripteur doit apporter les documents justificatifs de ce qu'il avance concernant sa situation financière.

Taux de crédit revolving

Le taux d'intérêt appliqué à un crédit revolving a pour base la somme réellement utilisée à un moment donné. Comme dans le cadre d'un prêt classique, il se traduit par des sommes payées en plus du capital à rembourser. L'organisme prêteur auprès duquel est souscrit le crédit renouvelable détermine son propre taux d'intérêt en fonction du dossier du souscripteur, des garanties qu'il peut apporter, ou du risque qui pèse sur ses capacités de remboursement. La loi fixe tout de même une limite, à savoir que le taux d'un crédit revolving ne doit pas dépasser le taux de l'usure fixé par la Banque de France.

Rachat de crédit revolving

Le rachat de crédits, ou regroupement, peut se faire pour toutes les sortes de prêts disponibles auprès d'une banque. Un crédit revolving peut donc entrer dans ce dispositif, qui consiste à réunir plusieurs prêts pour n'en faire qu'un et ainsi à rééchelonner les mensualités à des taux et des durées optimisés. Dans le cadre d'un crédit renouvelable, l'organisme qui mène le rachat de crédit doit rembourser directement celui auprès de qui le contrat a été souscrit. Par ailleurs, il est possible de faire un rachat de crédit revolving portant sur l'intégralité de la somme mise à disposition. Dans ce cas, le souscripteur peut décider de résilier son contrat sans frais pour éventuellement en souscrire un autre.

Demande de crédit revolving

Une demande de crédit revolving est à déposer auprès d'un organisme prêteur. L'instruction du dossier est nécessaire pour étudier la situation financière du souscripteur, qui doit parfois apporter des justificatifs officiels. Si la demande est acceptée, et si le souscripteur ne change pas d'avis en usant de son droit de rétractation, les fonds sont débloqués dans les sept jours suivant la signature du contrat.

Relations avec sa banque

Annonces Google