Payer ses impôts 2017 : quand et comment procéder

La quasi totalité des impôts est payable par Internet. D'autres modes de règlement existent, parmi lesquels figure le prélèvement automatique, mais ils ne concernent pas tous les impôts.

Comment payer ses impôts

Pour s'acquitter de ses impôts, plusieurs solutions existent. Presque tous (impôt sur le revenu et, le cas échéant, les prélèvements sociaux, la taxe d'habitation et la redevance télé, la taxe foncière, la taxe d'habitation sur les logements vacants, la taxe sur les logements vacants, l'ISF...) sont payables en ligne. Il est également possible de souscrire au prélèvement automatique pour payer certains impôts : l'IRPP, la taxe d'habitation et la contribution à l'audiovisuel public ainsi que la taxe foncière et les taxes annexes à celle-ci. Le contribuable peut aussi régler ses impôts par des moyens de paiement plus traditionnels, comme le TIP (pour titre interbancaire de paiement), le chèque (à condition que le montant de l'impôt à payer ne dépasse pas 10 000 euros), le virement bancaire (dans la limite de 10 000 euros également) ou encore les espèces (dans la limite de 300 euros). Pour payer ses impôts en espèces, il faut se rendre au centre des finances publiques de son domicile avec son avis d'impôt. A noter que les sommes d'avis supérieures à 2 000 euros en 2017 doivent réglées par prélèvement (mensuel ou à l'échéance) ou par Internet. S'il ne respecte pas cette obligation, l'usager se verra appliquer une majoration de 0,2% du montant des sommes dont le paiement a été effectué selon un autre mode de règlement.

Payer ses impôts en lignePour payer ses impôts en ligne, il suffit de disposer d'un compte bancaire domicilié en France. Le service de télépaiement est accessible depuis le site Internet des impôts. Pour y accéder, il suffit de se connecter à son espace sécurisé, à l'aide de son numéro fiscal de référence (il figure les déclarations d'impôts pré-remplies, les avis d'imposition...) et de son mot de passe ou, si aucun mot de passe n'a été préalablement défini, de son revenu fiscal de référence et de son numéro de télédéclarant. Ensuite, l'utilisateur n'a plus qu'à cliquer sur "Payer en ligne mes impôts" pour retrouver la liste des impôts dont il doit s'acquitter et procéder au règlement de ces derniers. L'avantage, c'est que son compte bancaire ne sera prélevé que 10 jours après la date limite de paiement de l'impôt en question (ou le premier jour ouvrable qui suit).

Le prélèvement automatiqueDeux types de prélèvement automatique existent : le prélèvement à l'échéance et le prélèvement mensuel. Les contribuables peuvent adhérer au prélèvement à l'échéance jusqu'à la date limite de paiement de l'impôt en question. Pour ce faire, il leur suffit de se connecter à leur espace particulier sur le site Impots.gouv.fr (voir plus haut). Comme pour le paiement en ligne, leur compte bancaire ne sera débité que 10 jours après la date butoir de règlement (ou le premier jour ouvrable après celle-ci). Autre type de prélèvement automatique, le prélèvement mensuel. Mais autant l'usager peut adhérer n'importe quand au prélèvement à l'échéance, du moment que ce soit avant la date de paiement de l'impôt, autant il a jusqu'au 30 juin pour choisir la mensualisation de l'impôt s'il veut que celle-ci soit effective au titre de l'année en cours. Passée cette date, il ne peut plus non plus modifier le montant de ses mensualités s'il estime que son impôt va augmenter ou baisser. Il a également jusqu'à cette date pour suspendre ses prélèvements mensuels s'il estime que le montant de son impôt sera acquitté avant la fin de son échéancier.

Impôts