Plus-value de résidence secondaire 2017 : calcul et imposition

Plus-value de résidence secondaire 2017 : calcul et imposition Les plus-values réalisées sur les résidences secondaires sont imposables au taux de 19% sans compter les prélèvements sociaux. Mais comment se fait le calcul, et existe-t-il des moyens d'en faire baisser le montant ?

Calcul de plus-value de résidence secondaire

Deux étapes permettent d'effectuer facilement le calcul de la plus-value d'une résidence secondaire. La première consiste à calculer la plus-value brute, qui correspond à la différence entre le prix de vente corrigé et le prix d'acquisition corrigé. La seconde consiste à calculer la plus-value imposable. Pour ce faire, il est nécessaire d'appliquer des abattements, calculés par année de détention du bien immobilier, à la plus-value brute.

Impôt sur la plus-value d'une résidence secondaire

L'impôt sur la plus-value d'une résidence secondaire concerne 100% du bien s'il est vendu moins de 6 ans après son acquisition. Il variera ensuite selon la durée de détention. En ce qui concerne l'impôt sur le revenu, la taxe forfaitaire de 19% est calculée selon la règle suivante : tout bien acheté de 6 à 21 ans avant la vente bénéficie d'un abattement de 6% par an, puis de 4% à partir de la 22e année. Au-delà de 22 ans de détention, il n'y a plus d'impôt à payer, seulement des prélèvements sociaux.

Simulation de plus-value de résidence secondaire

La simulation de plus-value de résidence secondaire permet de déterminer le montant de la plus-value d'une résidence secondaire grâce à un système expert. Elle permettra de décider ou non de vendre le bien à un moment précis.

Exonération de plus-value de résidence secondaire

Plusieurs cas permettent une exonération de plus-value de résidence secondaire. Les cessations d'un montant inférieur à 15 000 euros, les retraités et les invalides (2e et 3e catégories) dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain montant et les personnes n'étant pas propriétaires de leur résidence principale peuvent être exonérés sous certaines conditions.

Plus-value de résidence secondaire et déduction des travaux

La déduction des travaux peut être un excellent moyen de diminuer la plus-value d'une résidence secondaire. Les dépenses d'agrandissement, de construction, de rénovation et d'amélioration peuvent être déduites du montant total de la vente lors du calcul de la plus-value. Le calcul se fait soit en montants réels à condition d'être en mesure de fournir tous les justificatifs, soit forfaitairement pour un montant de 15% du prix d'acquisition.

Plus-value sur une résidence secondaire : que dit la loi de finances ?

La loi de finances 2015 sur la plus-value des résidences secondaires réduit la taxation sur les terrains à bâtir grâce à un abattement supplémentaire de 30% et à des abattements plus avantageux en fonction de la durée de détention du bien.

Impôts