Rechercher un thème :
Patrimoine >   
Toute l'encyclo pratique

Charges de copropriétés : répartition, moyenne et charges déductibles

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
La copropriété donne lieu à des dépenses dues à l'existence de parties communes. Ces frais sont financés par les charges de copropriété. Le recouvrement fait partie du rôle du syndicat. Certaines de ces charges peuvent être récupérées auprès du locataire.
 
 
Dernière mise à jour : juillet 2017
 
Définition
Les charges de copropriété désignent les dépenses attachées au statut de copropriétaire. Elles couvrent notamment l'entretien des parties communes de l'immeuble, les équipements et les services communs. La part assumée par chaque copropriétaire dépend de la nature des charges considérées (charges générales ou charges spéciales). Leur vote et leur paiement varient selon le type de dépenses auxquelles on fait référence (si elles sont définies ou non par le budget prévisionnel).

Répartition
Chaque copropriétaire détient un nombre de tantièmes dépendant de la taille de son lot et constituant sa quote-part dans la copropriété. Cette quote-part détermine la hauteur de la participation aux charges dites générales, à savoir les frais d'administration de l'immeuble (organisation des assemblées générales, par exemple), les frais d'entretien de l'immeuble (enlèvement des poubelles, entre autres) ainsi que les frais de conservation de l'immeuble (ravalement de façade, notamment). Pour certains frais cependant, la répartition est facteur d'autres critères, comme l'emplacement et l'utilité de la charge pour le lot. C'est notamment le cas des dépenses liées à l'ascenseur, par exemple : plus un lot se situe en étage élevé, plus son propriétaire est sollicité financièrement.

Annonces Google



Charges de copropriété : moyenne
Les charges dépendent des équipements et services inclus dans la copropriété et leur montant est très variable d'un immeuble à l'autre. Selon l'Association des responsables de copropriété (ARC), chaque copropriétaire dépense en moyenne 46,77 euros par mètre carré et par an au titre des charges de copropriété, le chauffage représentant le principal poste, avec 13,50 euros par mètre carré.

Charges de copropriété déductibles
Le copropriétaire bailleur percevant un revenu foncier grâce à la location (non meublée) de son bien peut déduire une partie des charges de copropriété qu'il supporte, et ainsi réduire l'assiette taxable au barème de l'impôt sur le revenu, à condition toutefois d'être imposé au régime réel. Dans sa déclaration d'impôts, il lui faut indiquer le montant des sommes versées au syndic de copropriété l'année au titre de laquelle l'imposition est établie. Il doit ensuite procéder à la régularisation des provisions déduites l'année précédente. Comment ? En réintégrant dans son revenu foncier la part des provisions déduites l'année précédente qui se rapporte à des charges qui ne sont pas déductibles ainsi qu'à des charges récupérables sur le locataire.

Prescription et charges de copropriété
Le syndicat de copropriété peut exercer une action en recouvrement envers le copropriétaire mauvais payeur pour ce qui est des charges liées à des travaux votés par le syndicat des copropriétaires en assemblée générale. Le délai de prescription s'élève à 10 ans depuis la loi du 10 juillet 1965. A l'inverse, l'action du copropriétaire pour récupérer des charges indûment versées se prescrit, elle, par 5 ans selon le droit commun.

Charges de copropriété impayées
Il appartient au syndic de prendre les mesures nécessaires en cas d'impayé. La première consiste en une lettre de rappel envoyée au copropriétaire mauvais payeur dans le but de procéder à un recouvrement amiable. Si la situation d'impayé perdure, la deuxième étape consiste en une mise en demeure de payer, adressée au copropriétaire soit par lettre recommandée avec avis de réception, soit par acte d'huissier, soit par mail. Le copropriétaire dispose alors d'un délai de 30 jours à compter de la réception de la lettre recommandée (ou à compter du lendemain de l'envoi du mail) pour s'acquitter de sa dette. S'il ne paie toujours pas, le syndic a la faculté de recourir au juge ou, s'il n'engage pas de procédure spécifique devant le juge, saisir les tribunaux compétents.

Charges de copropriété récupérables
Les charges de copropriété récupérables sont celles que la loi autorise le copropriétaire à réclamer à son locataire dans le cadre d'une location non meublée. La liste exhaustive des charges locatives récupérables est annexée au décret du 26 août 1987. Il s'agit de celles afférentes aux services dont le locataire bénéficie (ascenseur, par exemple), aux dépenses d'entretien courant et aux réparations d'équipements (entretien des parcs et espaces verts qui font partie de la copropriété) ainsi qu'aux taxes et redevances pour les services rendus (TEOM, par exemple).

Calcul des charges de copropriété
Les charges de copropriété qui ne sont pas prévues par le budget prévisionnel sont fixées par l'assemblée générale. Elles sont généralement votées en même temps que le sont les travaux.

Charges de copropriété pour un garage
Le propriétaire d'un garage intégré dans un immeuble est redevable des charges en fonction de ses tantièmes et des services utiles à son lot. Il en répercutera une partie sous forme de charges locatives à son locataire le cas échéant.

Charges de copropriété et vente
Depuis le décret du 17 mars 1967, la régularisation des charges est à mettre au crédit ou au débit de la personne propriétaire au moment de l'approbation des comptes. Les parties peuvent contractuellement décider d'une autre répartition.

Paiement des charges de copropriété
Les charges prévues par le budget prévisionnel font l'objet de provisions. Celles-ci sont versées au syndic de copropriété à hauteur du quart du budget qui a été voté. Les provisions doivent être acquittées le 1er jour de chaque trimestre ou bien le 1er jour de la période définie par l'assemblée générale. Pour ce qui est du paiement des charges qui ne sont pas prévues par le budget prévisionnel, le syndic peut réclamer le versement de provisions spéciales, le versement d'avances ou bien le versement d'une réserve (aussi appelé fonds de roulement), à hauteur d'un sixième du budget prévisionnel, maximum.
 
 
Copyright Benchmark Group Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Immobilier
 Achat-vente immobilier
Fiches pratiques
 Accord de principe : à quoi consent la banque ? Acte de vente immobilier : délai, modèle et signature APL accession 2017 : suppression, simulation et plafond
 Assurance perte d'emploi : souscription, résiliation et comparatif Assurance prêt immobilier : taux, remboursement et coût Augmentation des frais de notaire : les départements concernés
 Cadastre : qu'est-ce que c'est et à quoi il sert Compromis de vente : signature, modèle et rétractation Devenir propriétaire : comment acheter
 Droits de mutation : tout sur les droits d'enregistrement Eco-PTZ 2017 : tout sur l'éco-prêt à taux zéro Empiètement sur le terrain d'autrui : ce qu'il faut savoir
 Frais de notaire 2017 : calcul, simulation et pourcentage Frais de notaire réduit : les conditions pour en bénéficier Immeuble de rapport : acheter ou vendre un immeuble de rapport
 La caution bancaire La copropriété La garantie bancaire en France
 La location vente : définition et condition La vente par adjudication Le droit de passage sur la propriété d'autrui
 Le home staging Le prêt conventionné Le quasi-usufruit
 Le viager libre L'hypothèque L'indivision
 Location accession : définition, prêt et contrat Loi Hoguet : ses conséquences pour les agents immobiliers Lotissement : permis d'aménager, cahier des charges et règlement
 Mandat de vente : les obligations du vendeur Négociation immobilière : comment s'y prendre ? Nue-propriété : usufruit, donation et vente
 Offre d'achat : contenu et engagement Offre de prêt : délai, validité et acceptation PEL 2017 : taux, plafond et fiscalité
 Plus-value de résidence secondaire 2017 : calcul et imposition Prêt action logement : zone, taux et conditions Prêt à l'accession sociale (PAS) : qui peut en bénéficier ?
 Prêt immobilier sans apport : emprunter sans apport Prêt in fine : calcul, taux et simulation Prêt relais : simulation, taux et fonctionnement
 Prix d'un terrain non constructible : estimation Promesse d'achat : définition et engagements Promesse de vente : définition, signature et rétractation
 PTZ 2017 : simulation, calcul et zone PTZ 2017 : simulation, calcul et zone Qu'est-ce qu'un marchand de biens ?
 Rachat de crédit immobilier : taux, simulation et frais Remboursement anticipé de prêt immobilier : frais et procédure Rente viagère : calcul, barème et fiscalité
 Résidence principale : définition et fiscalité Résidence secondaire : impôts et taxes Syndic de copropriété : rôle et honoraires
 TAEG 2017 : définition et calcul Taux d'intérêt : comment le calculer Titre de propriété : comment l'obtenir
 Usufruitier : droits et obligations Usufruit : tout savoir sur la notion d'usufruit Vente à terme : définition, contrat et fiscalité
 Vente en indivision : mode d'emploi Vente en viager : tout savoir sur ce type de transaction Viager : tout savoir sur l'achat et la vente en viager

Lettres types
 Modèle d'offre d'achat Résiliation d'un mandat de vente 
 Construction
Fiches pratiques
 Agrandissement de maison : prix et idées d'extension Anru : les quartiers concernés par le plan de rénovation Attestation RT 2012 : prix et formulaire
 Construire sa maison : les étapes pour faire construire Déclaration préalable : Cerfa et affichage Demande d'autorisation de travaux - Téléchargez le formulaire
 Détecteur de fumée obligatoire : prix et emplacement Garantie biennale : que couvre-t-elle ? Garantie décennale : les dommages couverts par l'assurance
 Gros oeuvre : définition et prix Indice ffb 2017 : définition et valeur La Dict (déclaration d'intention de commencement de travaux)
 La domotique La réception des travaux en construction Le plan de masse
 Loi Borloo : qu'est-ce que c'est ? Loi MOP : tout sur la loi relative à la maîtrise d'ouvrage Loi SRU : tout sur la loi solidarité et renouvellement urbain
 Malfaçon : que faire contre l'artisan ? Norme BBC 2017 : définition et obligations Ravalement : prix et formalités
 RT 2012 : extension, isolation et mur RT 2020 : tout sur la réglementation thermique 2020 Surface de plancher : comment la calculer
 Terrain viabilisé : définition et prix  

Lettres types
 Courrier de garantie biennale Lettre de réclamation pour malfaçons Modèle de lettre pour travaux inachevés
 Diagnostics immobiliers
Fiches pratiques
 Assainissement individuel : prix, normes et plan Crep : contrat de risque d'exposition au plomb Diagnostic amiante : qui doit le faire réaliser et quand
 Diagnostic assainissement : obligation et validité Diagnostic immobilier 2017 : ceux qui sont obligatoires Diagnostic plomb : définition, obligation et validité
 L'assainissement collectif Le DPE (diagnostic de performance énergétique) Loi Carrez : qu'est-ce que c'est et comment la calculer ?
 Investissement immobilier
Fiches pratiques
 Création d'une SCI : coût et formalités  Défiscalisation immobilière 2017 : loi et dispositif Investir dans l'immobilier : où, quand et comment
 La LMNP (Location meublée non professionnelle) en 2017 La SCPI (Société civile de placement immobilier) Loi Besson 2017 : amortissement et plafond
 Loi Censi-Bouvard 2017 : tout sur le dispositif Loi Cosse 2017 : définition, logements concernés et plafonds de loyer Loi Duflot 2017 : modification, calcul et zonage
 Loi Girardin 2017 : défiscalisation en loi Girardin Loi Malraux 2017 : défiscalisation et restauration d'immeuble Loi Robien : tout sur le dispositif
 Loi Scellier 2017 : zone, location et déclaration OPCI : tout sur ce nouveau produit immobilier Pinel 2017 : simulation, zone et calcul du loyer
 Pinel 2017 : simulation, zone et calcul du loyer Rendement locatif : définition et calcul SCI familiale : les avantages de la société civile immobilière familiale
 SCI (société civile immobilière) : définition et avantages  
 Location immobilière
Fiches pratiques
 Bail de location : ce qu'il doit contenir Bail en colocation : quelle formule choisir ? Bail meublé : tout sur le contrat de location meublée
 Bail professionnel : durée, résiliation et modèle Bail rural : tout sur le contrat de location agricole Caution loyer : comment la récupérer ?
 Charges locatives : liste, régularisation et calcul Dépôt de garantie : montant et délai de restitution Dossier de location : pièces nécessaires à la constitution
 Droit du locataire : ce qu'il peut faire ou non Encadrement des loyers : villes et logements concernés Frais d'agence : calcul et paiement
 Gestion locative : mandat et frais La caution solidaire La quittance de loyer
 L'assurance loyer impayé Le préavis de location L'état des lieux
 Lettre de caution Location meublée 2017 : contrat, fiscalité et préavis Location meublée professionnelle : tout sur le régime fiscal
 Logement intermédiaire : le logement en loyer intermédiaire Loi Boutin : ce qu'elle a changé en matière de logement  Louer sa résidence secondaire : mode d'emploi
 Loyer : fixation, augmentation et paiement Loyers impayés : que faire ? Réparations du locataire : lesquelles sont à sa charge
 Révision de loyer : comment faire Se porter garant pour une location Sous-location : tout savoir sur cette pratique
 Trêve hivernale 2016-2017 : date, locataires protégés et expulsion  

Lettres types
 Contrat de location meublé : modèle Alur Contrat de location : modèle de bail de location PDF Donner son préavis de préavis d'un logement (location)
 Lettre d'annulation de caution solidaire Lettre de préavis de location Lettre de refus d'augmentation de loyer
 Lettre de restitution de caution Lettre de révision de loyer Modèle d'acte de caution solidaire
 Modèle de bail en colocation Modèle de quittance de loyer Réclamation de loyers impayés
 Résiliation de mandat de gestion  
 Copropriété
Fiches pratiques
 Charges de copropriétés : répartition, moyenne et charges déductibles Les parties communes d'une copropriété Ravalement : prix et fréquence
 Règlement de copropriété : modification et application  

Lettres types
 Exemple de règlement de copropriété Pouvoir pour assemblée générale de copropriété