Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
 

Tout le monde a le droit à un compte bancaire

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Privé de compte chèque et interdit bancaire, aucune banque ne vous accepte. Sans domiciliation bancaire, vous ne pouvez plus recevoir de salaire. Une solution existe pour sortir de cette mauvaise passe.
 
 
Dernière mise à jour : décembre 2014
 
Les banques ont droit de contraindre leurs clients en difficultés bancaires de fermer les comptes dont ils disposent chez elles. Or dans ce cas, il est peu probable que ces clients trouvent une autre banque voulant bien les accueillir. Et sans domicilation bancaire, il est impossible de recevoir un salaire. Le compte courant est donc un outil indispensable.

C'est dans cet esprit que le gouvernement vient de publier le décret d'application d'un nouveau droit, le droit au compte. Selon l’article L 312-1 du Code Monétaire et Financier, toute personne, capable, majeure, qui peut justifier de son identité et de son domicile, a droit à un compte bancaire.

Comment en bénéficier ?
Pour bénéficier du droit au compte, il faut tout d’abord demander l’ouverture d’un compte courant classique auprès d’une banque quelle qu'elle soit. Si celle-ci vous le refuse, il convient alors de vous rendre au guichet de la banque de France pour faire acte du refus de la banque et de faire une demande de droit au compte.
Il est possible également de demander à l’établissement bancaire qui vous a refusé l’ouverture du compte, de procéder elle-même à la demande auprès de la Banque de France.



Pour remplir la demande de droit au compte, il faut impérativement se munir :  
- d’une pièce d'identité ;
- d’un justificatif de domicile ;
- d’une attestation sur l'honneur que vous ne disposez pas de compte de dépôt ;
- de l'indication de vos préférences géographiques.

La décision de la Banque de France sera ensuite communiquée au demandeur ou à la banque, pour qu'elle puisse en informer le demandeur si celui-ci le souhaite, dans un délai d‘un jour ouvré. La Banque de France désignera alors d’office une agence bancaire qui ne pourra refuser l’ouverture d’un compte et devra offrir gratuitement les services de bases fixés par le droit au compte.

Les services de base :
- l'ouverture, la tenue et la clôture du compte ;
- un changement d'adresse au maximum une fois par an ;
- un relevé de compte au moins une fois par mois ;
- des relevés d'identité bancaire (RIB) en fonction de vos besoins ; 
- l'encaissement de virements reçus ;
- l'encaissement de chèques déposés sur votre compte ;
- le dépôt et le retrait d'espèces (dans votre banque) ;
- le paiement de prélèvements ou de titres interbancaires de paiement (TIP) ;
- un moyen de consulter à distance le solde de votre compte ;
- une carte de paiement dont chaque utilisation est autorisée par l'établissement de crédit qui l'a émise ;
- deux chèques de banque au maximum par mois.

En revanche, la banque peut refuser la délivrance d’un chéquier ou la possibilité d’une autorisation de découvert. Si la banque l’accorde à ces clients en droit au compte, ces services supplémentaires seront payants. Si par la suite, la banque souhaite clôturer ce compte, elle doit impérativement prévenir le titulaire du compte ainsi que la banque de France qui désignera alors d’office une nouvelle agence.
 
 
Copyright Benchmark Group   Envoyer à un ami | Imprimer  
 
 
 
 

Banque
Fiches pratiques
 Le fonctionnement d'un compte bancaire Les différents moyens de paiement Le régime de l’interdiction bancaire
 Le compte bancaire joint Le chèque Petit lexique bancaire
 Tout le monde a le droit à un compte bancaire Le découvert bancaire La carte bancaire
 Les moyens de paiement alternatifs Chèque de banque : comment l'obtenir, combien ça coûte ? Code BIC : qu'est-ce que le code d'identification bancaire ?
 IBAN : à quoi sert le relevé d'identité bancaire (RIB) international ? Interdit bancaire : conséquence et régularisation d'une interdiction bancaire RIB : les clés pour comprendre le relevé d'identité bancaire
 SEPA : qu'est-ce que c'est et à quoi ça sert ? Virement SEPA : quel coût et quels délais ? 
Lettres types
 Accorder une procuration ponctuelle Accorder une procuration Annuler un prélèvement automatique
 Acte de cautionnement : se rétracter Annuler une procuration Demander la clôture d’un compte
 Modifier un prélèvement automatique Confirmer la perte ou le vol d’une carte bancaire ou d’un chéquier Contester l’amende liée à l’émission d’un chèque sans provision
 Contester le montant des agios réclamés Contester les débits liés à une carte volée Contester l’encaissement d’un chèque malgré une opposition
 Contester la fermeture d’un compte bancaire sans préavis Contester une interdiction bancaire abusive Contester le non respect d’une autorisation de découvert
 Demande d’autorisation pour un découvert ponctuel Refuser le paiement d’une caution Refuser le renouvellement d’une carte bancaire
 Changer de banque
Fiches pratiques
 Les bonnes et les mauvaises raisons de changer de banque Changer de banque : combien cela coûte et comment faire Changer de banque : les choses à faire avant de partir
 Que faut-il négocier avec votre futur banquier ? Bien choisir son futur banquier Changement de banque : qui contacter en cas d'abus ?
 




A VOIR EGALEMENT