Partager cet article

RSS
BOURSE

 Tous nos articles

 
ACTEURS
Mozilla grignote doucement son rival Internet Explorer
De pourcentage en pourcentage, le navigateur libre s'est fait son trou dans le marché ultra-dominé des navigateurs. Si son succès reste relatif, il dépasse les espérances de ses responsables.  (17/09/2004)
  En savoir plus
 Mozilla entend faire de l'ombre à Longhorn
Dossier Postes clients : l'actif sensible
Le projet libre Mozilla / FireFox développé par la Mozilla Foundation rencontre actuellement un succès grandissant. Le nombre de téléchargements du navigateur libre a doublé tous les quatre mois pour atteindre aujourd'hui 6 millions de versions en circulation.

Cet engouement récent se réalise au détriment du leader du marché, Microsoft et son outil Internet Explorer. En effet, d'après une étude réalisée par WebSideStory, la part de marché de la firme de Redmond est passée de 95,5% à 93,7% depuis le mois de juin. En parallèle, son concurrent open source a obtenu une légère hausse de 3,5% à 5,2%. Une croissance encore relativement faible mais qui se traduit par une modification en profondeur de la fondation Mozilla.

Ainsi la dernière version de FireFox (release 1.0) se fixe pour objectif d'atteindre le million de téléchargements en dix jours. Un souhait ambitieux mais qui pourrait bien se réaliser : le site a déjà enregistré plus de 300 000 demandes pendant les premières vingt-quatre heures de mise en ligne des fichiers. Un succès tel que les responsables du projet avouaient que leurs serveurs assurant le téléchargement risquaient d'être saturés.

C'est aussi la première version de FireFox à disposer d'une campagne marketing "aussi poussée", précisaient les responsables du groupe. Pourtant cette version n'est toujours pas officielle et définitive et en attendant la sortie officielle et définitive de la 1.0 prévue pour la fin de l'année, l'internaute doit se contenter de la béta 0.9. Une version qui inclut déjà l'ensemble des fonctionnalités de la version finale et dont l'apparence n'évoluera pas. La localisation en français est, quant à elle, prévue pour le mois d'octobre.

Le projet Mozilla est issu d'une scission au sein de Netscape Communications, l'éditeur de Netscape Navigator, anciennement numéro un des navigateurs web. Il en reprend donc certains aspects même si aujourd'hui les deux produits sont complètement distincts. La fondation Mozilla propose aujourd'hui deux produits. Le premier baptisé Mozilla intègre en plus du navigateur, un outil de messagerie, un client IRC ainsi qu'un éditeur HTML. Le second, FireFox, constitue une version dépouillée du navigateur afin d'optimiser les temps de chargement.

  En savoir plus
 Mozilla entend faire de l'ombre à Longhorn
Dossier Postes clients : l'actif sensible

D'après les statistiques de fréquentation du Journal du Net, Internet Explorer qui représentait 89;92% des sessions ouvertes au mois de mai, a vu sa part chuter à 88,8%. Mozilla représente 6,1% des visites. Devant cette désaffection, Microsoft a prévu de réagir en reformant une équipe de développeurs chargés de dynamiser son navigateur. Il lui faudra également continuer sa lutte contre les failles de sécurité.

 
 
Yves DROTHIER, JDN Solutions
 
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Auralog - Tellmemore | Publicis Modem | L'Internaute / Journal du Net / Copainsdavant | Isobar | MEDIASTAY

A VOIR EGALEMENT
Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters