ANALYSE
Sommaire Intranet-Extranet 
Quatre conseils pour optimiser son infrastructure Web
Accès aux données, objets applicatifs, matériels, réseau... L'ensemble des maillons de la chaîne de diffusion sont concernés, car tous représentent des goulets d'étranglement potentiels.   (24/01/2006)
  En savoir plus

Dossier Sites Web
Etude Benchmark : Infrastructures de sites Web

En décembre dernier, Emmanuel Lacroix, e-business platform manager chez France Télécom e-commerce, nous confiait : "Nous prévoyons de mener un audit de performance complet de notre infrastructure Web dans les mois qui viennent" (lire l'interview du 12/12/2005).

Derrière ce projet, une volonté de l'opérateur historique d'optimiser l'environnement d'hébergement de sa plate-forme de commerce en ligne, avec pour objectif d'accueillir un trafic toujours plus important tout en limitant au maximum l'ajout de nouvelles ressources machines.

Quels sont les principaux leviers d'optimisation sur lesquels les directeurs techniques peuvent jouer dans cette optique ? Nous en avons répertorié quatre.

1) L'accès aux données. Au-delà d'un serveur de données performant, "l'optimisation d'une base passe notamment par une bonne répartition des accès disques, en distinguant données, index et roll-back segment", explique Laurent Calamy, directeur technique de la société de services Business Interactif.

Autres éléments recommandés : l'utilisation de procédures stockées, facilitant ensuite les traitements de la couche applicative, ainsi que la mise en place d'un index au niveau du moteur de la base, centré sur les objets les plus fréquemment manipulés, tels les attributs de recherche produits dans un site de e-commerce.

2) La couche applicative. En amont du travail sur la couche applicative, il est important de sélectionner avec soin les parties de code à remettre à plat, en se concentrant sur les composants les plus sollicités et fortement liés à la base de données ou à des services Web.

"La charge supplémentaire engendrée par des développements non optimisés se répercute de manière proportionnelle au nombre de visiteurs", prévient le cabinet Benchmark Group sur ce point dans sa dernière étude sur les architectures des grands sites Web français.

Jusqu'à quatre niveaux de cache envisageables
"Il sera pertinent d'exploiter aussi une infrastructure de pool de connections, sorte d'aiguillage pour gérer de façon fine l'allocation des accès à la base. Mais aussi d'opter dans certains cas pour des requêtes asynchrones en jouant sur les capacités multithread des serveurs. On peut aussi les combiner à des traitements par lots - batch - , en assurant dans un second temps éventuellement certaines réponses - une confirmation de commandes par exemple - par mail", détaille Laurent Calamy.

3) Le cache. Le directeur technique de Business Interactif distingue quatre niveaux de cache. Le premier concerne les données et les composants (objets) les plus souvent utilisés, ainsi que le mapping objet / relationnel. Le deuxième recouvre la session utilisateur et objets de session, un panier d'achat par exemple.

Le troisième porte sur les pages et éléments HTML (images, etc.). "Sur ce point, il existe aussi des outils de pré-génération de pages Web", commente le cabinet Benchmark Group dans son étude. Et Laurent Calamy d'ajouter : "Il existe un quatrième niveau de cache qui consiste à passer par un réseau de serveurs, de type Akamai, pour rapprocher le contenu de l'utilisateur final."

4) L'infrastructure système et réseau. Sur le plan matériel, il est conseillé de miser sur une architecture multi-niveau pour une répartition de la montée en charge à chaque étage (HTTP, couche applicative et base de données).

"Ce type d'architecture - qui implique une couche applicative adaptée - permet d'ajouter à volonté de nouveaux serveurs pour accompagner la montée en charge", analyse Benchmark Group.

  En savoir plus

Dossier Sites Web
Etude Benchmark : Infrastructures de sites Web

Et Laurent Calamy de conclure : "La bande passante doit également être en phase avec le débit nécessaire, et son niveau de qualité au rendez-vous - disponibilité, etc. Si le site affiche une cible mondiale, il est en outre important d'adopter un opérateur présentant un backbone international et une politique d'accords de peering assez large."

Antoine CROCHET-DAMAIS, JDN Solutions Sommaire Intranet-Extranet
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Auralog - Tellmemore | Publicis Modem | L'Internaute / Journal du Net / Copainsdavant | Isobar | MEDIASTAY

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters