Partager cet article

RSS
BOURSE

 Tous nos articles

 
 CAS UTILISATEUR 
Sommaire Intranet-Extranet 
SNCF Fret réduit ses coûts de facturation de 20%
La filiale automatise et rationnalise la facturation de ses activités de trafic international et national. Objectif : rester compétitif, tout en augmentant son chiffre d'affaires et sa rentabilité.   (12/04/2006)
  En savoir plus
 Ilog
Dossier
Urbanisation
SNCF Fret, filiale de la SNCF, compte 13 000 clients pour un chiffre d'affaires de 1,84 milliard d'euros. Le groupe représente 20% du transport de marchandise en France. Il se confronte aujourd'hui à une concurrence directe. En effet, la dernière phase de la libéralisation des chemins de fer a eu lieu le vendredi 31 mars 2006 et met fin au monopole de la SNCF.

Le groupe doit donc impérativement réussir à redresser une situation financière difficile et restaurer sa compétitivité face aux autres moyens de transport. "Faire face à des concurrents agressifs et surtout ne pas rester léthargique par rapport au changement du marché" précise Idriss Elasri, chef du programme back office client.

Dans le cadre de différents projets en parallèle, la partie valorisation, c'est-à-dire le calcul des prix clients en fonction du contrat client, a été confiée au prestataire Ilog. Le transport ferroviaire de marchandises requiert la prise en compte d'un grand nombre de paramètres qui affectent les stratégies tarifaires, tels que les dates, les types de wagons, la géographie, les types de marchandises, les délais. De plus, les commerciaux doivent adapter leurs propositions tarifaires aux besoins spécifiques des 13 000 clients de la SNCF Fret.

Avec l'ancien système informatique, tout changement de politique tarifaire était difficile et long à réaliser car ces tarifs étaient répertoriés dans des mainframes vieux de plus de 15 ans et gérés manuellement à l'aide de tableaux du type Excel. Le potentiel d'erreur était donc assez élevé.

Les besoins exprimés en amont du projet par SNCF Fret sont clairs : être capable de lancer une nouvelle gamme, gérer la facturation à l'international et offrir des conditions aux clients en s'engageant sur des tarifs différents. "Nous avions besoin d'une solution éprouvée, pas de bêta test" justifie Idriss Elasri "et nous souhaitions une solution modulaire. Nous avons simplement choisit une solution qui marchait déjà".

Lors de l'implantation du projet, l'équipe se composait de 10 personnes en maîtrise d'ouvrage et 10 personnes en maîtrise d'œuvre. A ce noyau, se rajoutent les prestataires externes et une équipe interne en recette. Au total, tout au long du projet, le groupe a évolué entre 20 et 100 personnes.

"C'est au total 22 000 contrats qui doivent être pris dans le système"
Le projet a coûté au total 18 millions d'euros, pour un retour sur investissement de 9 millions d'euros par an de gains effectifs, sans compter les opportunités. Ce nouveau système réduit les coûts de facturation de 20%.

"Notre objectif est d'avoir des résultats visibles tous les 6 mois" précise le chef du programme BO client. "Ainsi, en juin 2005, nous gérions une partie du trafic national et 6 mois après, le trafic national entier. L'année 2006 est l'année de l'international, nous devrons donc dans le même timing gérer tout d'abord une partie du trafic international et pour la fin 2006 tout le trafic international". Ce rythme est rapide et c'est au total 22 000 contrats qui doivent être pris dans le système.

C'est pour cette raison que l'outil utilisé devait être souple pour monter en charge. Désormais, les commerciaux peuvent ainsi réaliser des propositions commerciales plus fines, sur la base d'une analyse pointue de l'ensemble des paramètres propres à leurs clients. Par ailleurs, la flexibilité apportée par la technologie des règles métier permet de faire évoluer les règles simplement.

Les utilisateurs métier peuvent quant à eux écrire et gérer leurs règles dans le language propre à leur activité et les stocker dans un référentiel centralisé facile à maintenir. De nouvelles politiques tarifaires et des offres spéciales peuvent ainsi être lancées facilement, permettant à la SNCF Fret de rester compétitive, tout en augmentant son chiffre d'affaires et sa rentabilité.

"Nous sommes clairement satisfait du déroulement du projet. En 9 mois de production, nous n'avons pas rencontré de problèmes et les délais ont été maintenus. Etant donné que ce projet est un chaînon d'un programme complexe, nous ne regrettons pas notre choix" déclare Idriss Elasri.

  En savoir plus
 Ilog
Dossier
Urbanisation
"En termes informatiques, nous disposons aujourd'hui d'un système performant, évolutif et facile à maintenir, répondant à la fois aux besoins des clients internes et externes" ajoute-il en précisant "Les systèmes d'information ne sont pas les seuls concernés, toute la SNCF Fret est en chantier".

Le projet en bref
Entreprise
SNCF Fret
Secteur d'activité
Transport ferroviaire
Chiffre d'affaires
1,84 milliard d'euros (2005)
Solution retenue
ILOG JRulesTM
Emmeline RATIER, JDN Solutions Sommaire Intranet-Extranet
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Auralog - Tellmemore | Publicis Modem | L'Internaute / Journal du Net / Copainsdavant | Isobar | MEDIASTAY

A VOIR EGALEMENT
Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters