JDN Solutions > Sécurité >  Panoramas > Sécuriser ses plates-formes mobiles contre les menaces

Les suites de sécurité à l'assaut des plates-formes mobiles

  Les principales offres du marché
Les terminaux mobiles échappent de moins en moins au risque d'être infectés par des virus et autres codes malveillants transmis notamment par le biais de SMS/MMS infectés. Focus sur les principales solutions d'un marché en devenir.

Alors que la sécurisation des postes de travail et des environnements serveurs est devenue au fil du temps une préoccupation majeure pour les entreprises, rares sont celles à accorder autant d'intérêt aux suites logicielles de sécurité pour leur flotte de terminaux mobiles (PDA, Pocket PC, Smartphones...). Pourtant, les risques sont loin d'être inexistants (lire l'article du 16/06/2004 Cabir : un ver à destination des téléhones portables).

Pour se prémunir du pire, les principaux éditeurs de sécurité du marché (Symantec, McAfee, Trend Micro...) ont donc mis au point des solutions dédiées spécifiquement aux environnements d'exploitation mobiles visant, notamment, à détecter et éradiquer les MMS infectés ou encore à éviter les attaques réalisées par le biais de connexions Bluetooth.

Les critères de choix
1 Protection antivirus, pare-feu et antispam
2
Console Web de gestion centralisée
3
Systèmes d'exploitation supportés

Le premier critère de choix retenu est relatif à l'étendue de la sécurisation des plates-formes mobiles et aux fonctionnalités, présentes ou non de façon simultanée, à savoir : antivirus, pare-feu, antispam ou encore antispyware. Les solutions permettent donc de se protéger contre un nombre plus ou moins important de nouvelles menaces liées, par exemple, à l'ouverture de pièces jointes infectées et transmises par le biais de logiciels de messagerie instantanée de plus en plus présents sur ce type de terminal.

Afin d'être en mesure d'administrer de façon centralisée les solutions de sécurisation des plates-formes mobiles, certains éditeurs mettent à disposition, et de façon native, une console Web de gestion. Cette dernière permet notamment de définir les règles de sécurité comme la politique de mise en quarantaine, les actions de résolution à mettre en œuvre, la fréquence des mises à jour des signatures antivirus ou encore le blocage de l'envoi de pièces jointes...

Enfin, l'interopérabilité avec différents systèmes d'exploitation mobiles (Windows Mobile 5.0, Windows Mobile 2003, Symbian OS...) constitue notre dernier critère de choix. Ces derniers pouvant se retrouver embarqués autant pour des terminaux de type Pocket PC (HP IPAQ, HTC Magician, Siemens SX66...) que Smartphone (HTC Typhoon, Tornado, Motorola Q...).
  En savoir plusLes principales offres du marché
1 | 2 | 3 | 4
 
|
Haut de page