Analyse
 
04/05/2007

PME : comment se référencer comme un grand compte

Une PME placée sans complexe devant une multinationale ? Seul le référencement naturel offre cette opportunité. Les exemples détaillés.
  Envoyer Imprimer  

 
En savoir plus
 
 
 

L'algorithme des moteurs de recherche favorise-t-il les grands comptes ? Existe-t-il certains critères qui peuvent pénaliser les PME ? On serait tenté de répondre par l'affirmative. Avec la notion de popularité, Google par exemple favorise les sociétés les plus reconnues d'un secteur. Le classement sera donc plus avantageux pour une société connue du grand public, qui aura le plus de liens, en provenance de sites différents.

Cependant, les exemples nous prouvent le contraire et certaines PME s'en sortent plus que bien en se positionnant en tête sur des requêtes génériques et fortement concurrentielles.

""Il n'existe absolument aucune relation entre le positionnement et la taille de l'entreprise"

"Il n'existe absolument aucune relation entre le positionnement et la taille de l'entreprise. C'est une chose largement répandue de penser que plus le site aura de trafic et meilleur sera le positionnement naturel, cette observation est complètement fausse", affirme Romain Orjekh, co-gérant de l'agence Aeronet, "justement le référencement manuel est l'unique méthode de promotion qui donne l'opportunité aux petits de dépasser les grands", ajoute le spécialiste.

Parmi les exemples de réussite sur Google, le site Planetboots se place devant la marque Eram avec la requête "chaussures", le site Alexandreandbe.com, salon de coiffure, apparaît quant à lui à la première position sur le mot "coiffeur", devançant l'enseigne Franck Provost.

Quels sont les facteurs clés de cette réussite ?

"Un travail fin et méticuleux dans les optimisations apportées dans les pages du site est primordial", explique Romain Orjekh, "faire de l'échange de liens qualitatifs et ciblés tout en pensant ses objectifs sur le moyen et le long terme", décrit ce dernier.

En effet, la patience est mise à l'épreuve dans cette chasse aux positions. Plusieurs mois sont nécessaires afin de gagner les premières positions des moteurs, en particulier sur des requêtes génériques. Différents paliers sont à prévoir lors de cette ascension et chacun de ces paliers est représenté par un terme périphérique. "Il est logique de se positionner dans un premier temps sur la requête 'coiffeur homme' ou 'coiffeur femme' avant de pouvoir sortir sur 'coiffeur' ", indique le dirigeant de l'agence.

Attention, tous les mots clés génériques ne sont pas bons à prendre. Il faut réfléchir à l'investissement et aux bénéfices retirés avant tout travail d'optimisation.

Parmi les éléments travaillés par le prestataire Aeronet pour ses clients : l'élimination de tout facteurs bloquants, les liens optimisés ou encore la mise à jour régulière du site. Dernier conseil essentiel : penser au besoin de référencement au moment de la conception du site, lors d'une création ou d'une refonte.

 
En savoir plus
 
 
 

Les coûts associés à un référencement sont largement inférieurs à d'autres opérations marketing. Se positionner naturellement sur un mot clé revient beaucoup moins cher que de figurer dans la colonne des liens sponsorisés.

Les PME peuvent donc plus facilement investir dans ce type d'opération, qui peut lui rapporter beaucoup de trafic. Au site de convaincre pour transformer ses visiteurs en clients fidèles. " Le référencement manuel est la seule solution propriétaire dans le domaine de la promotion online ", complète Romain Orjekh.

A noter que plus ces PME se placeront rapidement sur les moteurs, plus leurs chances seront accrues d'y figurer dans en tête, l'ancienneté étant devenu un critère déterminant.


Envoyer Imprimer Haut de page