Les différences entre Google Analytics et Google Analytics Premium

Google Analytics Premium vs Google Analytics : prix, différences Quelles sont les fonctionnalités exclusives de la version payante de Google Analytics ? A quoi d'autre donne droit l'abonnement annuel à la version Premium de l'outil ? Récapitulatif.

La version gratuite de Google Analytics est aujourd'hui, de loin, la solution de Web Analytics la plus utilisée, et cela en grande partie grâce à sa gratuité. Mais sa version payante, dite Premium, est en revanche nettement moins bien connue.

Google propose en effet une version améliorée et payante de son outil. Cette version Premium a été lancée en France en avril 2013, et une poignée d'agences dûment certifiées la propose dans l'Hexagone. Google a aussi depuis mis en ligne un tableau en français comparant les différences entre la version Premium et la version gratuite, mais il est incomplet et demande quelques précisions. Voici, dans le tableau ci-dessous, les différences mises en avant, avec quelques explications complémentaires.

 
Google Analytics et Google Analytics Premium : les différences officielles commentées
  Gratuit Premium Commentaires explicatifs
Source : Google (avec commentaire JDN)
Assistance     Formation, gestion de compte, aide au déploiement... Toute l'assistance des spécialistes est assurée, selon des modalités à définir dans le contrat, par la structure auprès de laquelle l'offre Premium a été souscrite.
Equipe d'assistance dédiée disponible 24 h/24 et 7 j/7 non oui  
Gestion du compte non oui La "gestion" d'un compte recouvre son paramétrage, et la mise en place des réglages avancés, des tableaux de bord personnalisés, des filtres, des vues, etc.
Spécialiste de la mise en œuvre non oui  
Formation dispensée par des experts Google non oui  
Assistance en libre-service (centre d'aide, forum d'utilisateurs) oui oui Ressources assez complètes, gratuitement et librement accessibles en ligne.
Assistance des spécialistes agréés (en option) oui oui  
Traitement des données et limitations      
Nombre d'accès traités par mois 10 millions 1 milliard Le "nombre d'accès" correspond à ce qu'on appelle aussi le nombre de hits, ou le nombre d'appels serveur (une page vue, un événement...). Mais la limite de l'offre gratuite est théorique (voir précisions ci-dessous)
Nombre de lignes de données disponibles dans les rapports 50 000 3 millions pour les rapports non échantillonnés La version gratuite ne va donc pas faire remonter plus de 50 000 pages vues différentes par jour.
Création de rapports non échantillonnés non oui Dans l'interface de Google Analytics, même dans sa version Premium, les données remontées sont en fait toujours échantillonnées. Il faut les exporter de la version Premium pour les voir "non échantillonnées".
Actualisation des données 24 heures ou plus 4 heures  
Outils d'analyse      
Variables personnalisées 5 50  
Contrats de niveau de service et garanties      
Actualisation 24 heures ou plus 4 heures ou moins (dans 98 % des cas)  
Collecte Aucune garantie 99,9 %  
Création de rapports Aucune garantie 99 %  
Garanties de niveau de service Aucune garantie oui  

Quelques précisions utiles tordant le cou à certains mythes

 La version Premium ne donne pas accès aux mots clés "not provided".

 L'interface est strictement identique entre la version Premium et la version gratuite.

 Les données restent hébergées par Google.

 Les clients de Google Analytics Premium ne doivent pas s'attendre à voir des employés de Google leur réaliser des développements spécifiques ou modifier les possibilités de l'outil pour répondre à leurs souhaits. "Mais il est tout à fait possible de faire remonter des doléances ou des griefs aux agences certifiées auprès desquelles le contrat a été souscrit. Ces agences sont, elles, en général, assez écoutées", précise Serge Descombes, Data Insights Manager à l'agence fifty-five qui fut la première à pouvoir proposer Google Analytics Premium en France.

Ce que le tableau ne montre pas

 Le prix d'un abonnement annuel à la version Premium est de 150 000 dollars, soit à peu près 110 000 euros aujourd'hui. C'est le prix à payer pour bénéficier d'un milliard d'appels serveur par mois (soit 100 fois plus que la version gratuite). "C'est rare de devoir dépasser ce nombre, et en général les clients n'ont pas besoin de plus", témoigne le spécialiste de fifty-five.

gap
La dernière pluie d'annonces concernant les nouvelles fonctionnalités exclusives de Google Analytics Premium ont eu lieu lors du Google Analytics Summit d'octobre 2013. © Google

 La version Pemium propose quelques fonctionnalités exclusives. "Et c'est une tendance que souhaite renforcer Google", prévient Serge Descombes. La personnalisation des modèles d'attribution est ainsi proposée aux abonnés de la version Premium, mais pas aux utilisateurs de la version gratuite. Ces derniers ne peuvent pas non plus bénéficier de certaines liaisons directes entre Google Analytics et DoubleClick (DoubleClick Campaign Manager et DoubleClick Bid Manager notamment) réservées aux abonnés à la version Premium. Dernièrement, Google a aussi annoncé sur son blog une autre fonctionnalité uniquement accessible dans la version Premium. Il s'agit d'un rapport agrégeant les statistiques de plusieurs sites, qui peuvent ainsi être comparées en un coup d'œil.

 Les abonnés à la version Premium de Google Analytics peuvent profiter sans surcoût de BigQuery, la solution Big data de Google. Ils peuvent exporter leurs données non échantillonnées dans cet outil, puis exécuter des requêtes sur ces données de façon plafonnée.

 Les niveaux de service, ou SLA, garantis aux clients de la version Premium de Google Analytics ont aussi été étendus à Google Tag Manager, autre outil en ligne que Mountain View propose gratuitement mais sans SLA

 La limite des hits de la version gratuite est théorique. C'est-à-dire qu'il est en réalité tout à fait possible de dépasser les 10 millions d'appels serveur sans rien payer à Google. La limite est même rarement respectée par l'outil qui continue de faire remonter des statistiques même une fois cette barrière (largement) dépassée. Mountain View peut toutefois envoyer des messages notifiant une utilisation allant au-delà de la limite autorisée.

 L'outil est limité à 50 vues, en version payante ou non. "Mais il est possible de faire une demande pour en avoir plus, et Google va sans doute traiter différemment les demandes selon si elles émanent de clients Premium ou d'utilisateurs de la version gratuite", fait remarquer Serge Descombes.

Pour rappel, voici les fonctionnalités que l'on retrouve à la fois dans la version gratuite et dans la version payante, telles que les présente Google dans son tableau comparatif officiel (les différences ayant été listées dans notre premier tableau)

 
Les fonctionnalités identiques entre Google Analytics et Google Analytics Premium
Publicité et entonnoirs multicanaux Standard Premium
Source : Google
Modélisation d'attributions Oui Oui
Mesure les performances de campagne Oui Oui
Intégration dans AdWords Oui Oui
Rapports sur les entonnoirs multicanaux Oui Oui
Outils d'analyse    
Variables personnalisées 5 50
Segmentation avancée Oui Oui
Rapports personnalisés Oui Oui
Alertes Analytics Oui Oui
Visualisation de la navigation Oui Oui
Données en temps réel Oui Oui
Réseaux sociaux, mobiles et vidéos    
Rapports sur les réseaux sociaux référents et les conversions issues des réseaux sociaux Oui Oui
Suivi des applications pour mobile et appareils mobiles Oui Oui
Évaluation des performances des annonces vidéo Oui Oui
Personnalisation et intégration    
Exportation des données et API de suivi Oui Oui
Rapports personnalisés Oui Oui
Partage et flux de travail    
Interface utilisateur intuitive, configuration rapide Oui Oui
Tableaux de bord, rapports personnalisés, segments avancés Oui Oui
Fonctionnalité d'exportation et d'envoi des rapports par e-mail Oui Oui

 

Les principales motivations pour choisir la version Premium

Dans ce contexte, parmi toutes les différences et les similitudes évoquées plus haut, qu'est-ce qui motive le plus souvent à payer cette version Premium ? "La fraîcheur des données, le volume qui peut être traité, et la possibilité d'avoir des statistiques non échantillonnées sont en effet des raisons citées", confirme le consultant de fifty-five. Il ajoute que l'intégration exclusive de DoubleClick à Google Analytics Premium peut aussi représenter "une raison majeure". Des clients ont aussi pu se sentir trop limités par la version gratuite, par exemple à cause du nombre de variables personnalisées qu'elle impose (5, soit 10 fois moins que la version payante). 

L'assistance d'experts de Google Analytics peut aussi être déterminante. Elle peut aider à mieux exploiter tout le potentiel de l'outil et son marquage. De quoi par exemple aussi bien réaliser la migration, obligatoire, vers Universal Analytics et en profiter pour mettre en place un utile tag manager (voir l'expérience de VivaStreet) dont l'intérêt dépasse le Web Analytics.

Quant au coût, il peut paraître élevé pour les utilisateurs de la version gratuite. Mais, dans certains cas, la proposition de Google peut en fait être plus compétitive que celle formulée par AT Internet ou Adobe, ses grands concurrents sur le terrain des outils de web analytics payants. A noter enfin que certaines DSI "monde" de groupe international peuvent décider de payer un seul abonnement à la version Premium car toutes les filiales nationales pourront ensuite en profiter.

Lire aussi : 
-Comment exporter un historique complet de données Google Analytics ?
Migrer vers Universal Analytics : comment suivre les pages vues et les dimensions personnalisées ?

Google / Google Analytics