Selon le Gartner, 9 grandes entreprises sur 10 auront un Chief Data Officier

Le cabinet d'étude observe une explosion du nombre de Chief Data Officier au sein des entreprises. Mais les missions qui les attendent ne seront pas toujours couronnées de succès...

Les entreprises veulent mieux exploiter les données auxquelles elles ont accès. C'est pour cela, analyse le Gartner, qu'elles vont être de plus en plus nombreuses à nommer un Chief Data Officer, un "CDO" (ou éventuellement, un Chief Analytics Officer) justement responsable de la gouvernance du capital que représente ces données… D'après le cabinet d'étude américain, à la fin 2015, il y a avait 400 CDO dans les grandes entreprises. Il y en aura 1000 d'ici la fin de cette année. Le Gartner annonce même que 90% des grandes entreprises en auront un d'ici 2019.

Des DSI résistantes aux changements ?

Ces CDO devront relever de nombreux défis, et ne les réussiront pas tous, prévient le cabinet. L'un de leurs challenges est lié à la nouveauté de leur poste, qui va les obliger à tout découvrir et apprendre de leur métier. Ils auront aussi, ajoute le Gartner, la difficile tâche de créer une stratégie dédiée à la gestion des données, et de faire remonter les bons indicateurs de suivi.

Le cabinet a déjà pu observer que les CDO déjà en poste pouvaient aussi être confrontés à des résistances aux changements en interne, notamment du côté du département informatique. Les CDO qui réussissent, arrivent toutefois à bien travailler avec la DSI", tient aussi à faire remarquer le rapport.

En général, pour le Gartner, une grande entreprise emploie plus de 1000 personnes, et/ou génère plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires par an.

Gartner