CHAT 
 
Bernard Ourghanlian
Directeur technique
Microsoft France
Bernard Ourghanlian
"L'essentiel des fonctionnalités prévues avec WinFS est toujours d'actualité"
Vista, sécurité, interopérabilité, standards, Web 2.0... Le directeur technique de la filiale française de l'éditeur s'est entretenu en direct avec les lecteurs du JDN.
29/06/2006
 
  En savoir plus
 Bernard Ourghanlian
 Microsoft France
Quelle sera le plus grand challenge technologique des éditeurs en 2007 et 2008 ?
Bernard Ourghanlian. Il y en a plusieurs... Si je voulais n'en nommer que deux, je citerais en premier : l'atteinte de la barrière thermique par les fabricants de puces et le fait qu'il va falloir travailler avec des ordinateurs multicoeur et donc faire du parallélisme et, le second, le fait de devoir - en tout cas pour ce qui concerne Microsoft - lutter contre la deuxième barrière, celle de la complexité qui fait qu'avec 68 millions de lignes de code, Windows Vista est probablement le plus gros objet logiciel de l'univers connu...

Microsoft abandonne le développement de WinFS, pourquoi ?
Ce n'est pas réellement un abandon mais un changement de la forme sous laquelle les fonctionnalités de WinFS seront mis à la disposition de tous. Concrètement, ces fonctionnalités seront éclatées en deux : ADO.NET pour l'environnement Web et la prochaine version majeure de SQL Server.

En ce qui concerne l'interface homme - machine qui était prévue dans WinFS pour permettre de simplifier l'accès et la création de méta-données, celle-ci ne nous satisfaisait pas en l'état et nous avons décidé de continuer de creuser ce sujet. Mais l'essentiel des fonctionnalités qui étaient prévues avec WinFS (modèle de données, schéma extensible...) sont toujours d'actualité.

Vous avez récemment annoncé la création d'un groupe de travail regroupant certains de vos gros clients pour améliorer l'interopérabilité de votre offre logicielle. Qu'attendez-vous précisément de cette initiative ?
L'objectif de l'interopérabilité est essentiellement de faire en sorte que des systèmes "se parlent". Comme il y a beaucoup de "langages" pratiquées au sein de la "planète informatique", il est nécessaire de savoir quels sont ceux qui sont les plus pratiqués...

Or, un tel choix ne peut incomber à Microsoft qui déciderait dans son coin et tout seul de ces "langages". Nous avons donc décidé qu'il était nécessaire de demander l'avis de nos clients ; d'où la création de ce conseil pour l'interopérabilité.

Vistatorrent a cessé de proposer Vista en téléchargement, à la demande de Microsoft. Le syndrome "INA" et "Geoportail" n'est-il pas que français ?
Non... L'objectif est de s'assurer qu'il n'y ait bien qu'une seule source de provenance du logiciel afin de pouvoir garantir qu'il n'y ait pas l'insertion de logiciels non désirés au sein du système d'exploitation (ceci est déjà arrivé de nombreuses fois et a engendré de nombreux problèmes pour nos clients).

Quelle stratégie allez-vous mettre en place pour parer aux copies pirates de Windows Vista ?

   
Le dispositif de validation pour installer Vista ne portera pas atteinte à la vie privée des utilisateurs "
Nous cherchons avant tout à assurer à nos utilisateurs que le logiciel est bien un logiciel d'origine ; l'existence de nombreux trafics nous a donc poussés à renforcer nos dispositifs techniques pour assurer la conformité au logiciel d'origine.

Le dispositif de validation inclus au sein de la procédure d'installation de WIndows Vista permettra de s'assurer que le numéro utilisé pour cet enregistrement n'a pas été volé. Ceci sera obtenu sans pour autant porter atteinte à la vie privée des utilisateurs que nous nous sommes engagés à respecter.

Direct X 10 sera-t-il exclusivement réservé à Windows Vista ?
DirectX 10 sera, si ma mémoire est bonne, réservé à Windows Vista mais je peux me tromper.

Que va apporter l'intégration de fonctionnalités de WinFS à la prochaine version de SQLServer ?
Le support d'un certain nombre de facilités concernant le modèle de programmation, le modèle de données et la simplification du modèle d'administration afin d'avoir une base de données qui tend à pouvoir "s'administrer toute seule".

Windows Vista sortira-t-il pour Noël ?
Windows Vista sera disponible en entreprise à partir du mois de novembre. En ce qui concerne sa disponibilité pour le grand public, il faudra attendre le mois de janvier.

Si on achète en fin d'année un ordinateur avec Windows XP, pourra-t-on obtenir gratuitement Windows Vista lorsqu'il sortira 3 mois plus tard ?
Très franchement, je n'en sais rien ; cela dépendra de la politique commerciale du fabricant en question.

La fin du support de Windows 98 signifie-t-il qu'il devient dangereux de l'utiliser ou qu'on peut lui trouver une deuxième vie ?
Comme on dit souvent "les logiciels ne meurent jamais" ; par contre, ils cessent un jour d'être supportés... Utiliser un logiciel après la fin de période de support ne pose pas de problème tant que l'on n'est pas victime d'un ver ou d'un virus exploitant une faille du système d'exploitation qui n'est pas corrigée...

Quel sera le prix de Vista ?
Joker... Je suis le directeur technique de Microsoft en France et n'ai pas la moindre idée du prix que cela coûtera....

Quels sont aujourd'hui les résultats de l'association Microsoft SecureIT Alliance, qui vise à partager l'information pour protéger la plate-forme Windows ?
Nous sommes contents de toutes les initiatives de coopération autour de la sécurité, que ce soit la SecureIT Alliance ou l'initiative VIA (qui concerne plutôt les éditeurs d'anti-virus pour cette dernière).

D'une façon générale, on se rend compte que le problème de la sécurité est pris suffisamment au sérieux par l'ensemble des acteurs de l'industrie pour qu'ils puissent taire - au moins pour un temps - leurs éventuels différends concurrentiels.

Le site pro "experts.microsoft.fr" a récemment été hacké. Au-delà de la polémique - j'imagine que vous devez faire partie des sites les plus attaqués -, comment gérez-vous ce genre de crises au sein de votre équipe ?
   
Il sera toujours impossible de prouver qu'un antivirus est sûr à 100 %"
Ce site a effectivement été défiguré en raison d'erreurs de configuration commises sur un logiciel non système (et non Microsoft) installé sur la plate-forme. Ceci prouve, s'il en était besoin, qu'il est important de sécuriser aussi les applications.

En ce qui concerne cette crise, j'ai été alerté dimanche après-midi par mon homologue suédois qui était "de faction" ce jour-là et j'ai fait le nécessaire avec l'équipe française en charge des relations avec le sous-traitant gérant ce site pour que celui-ci soit mis hors ligne (suppression des enregistrements dans le DNS...).

Donc, un processus bien huilé pour une société qui est effectivement attaquée très souvent (on dit, mais je n'ai pas vérifié, que microsoft.com est le nom de domaine le plus attaqué au monde... derrière le ministère de la défense américaine...).

En termes de sécurité, comment ne plus être la cible numéro un des créateurs de virus ? Comment sortir de cette situation et des patchs à la pelle ?
Je pourrai m'en tirer par une pirouette en disant que c'est un peu la rançon de la gloire (ou du succès commercial)... Je pense qu'en l'état actuel de la technologie, il y aura toujours des virus (ou des vers) et qu'il sera toujours impossible de prouver (conséquence du théorème de Fred Cohen qui a établi pour la première fois l'existence des virus dans sa thèse de doctorat) qu'un antivirus est sûr à 100 %. La seule façon de décourager les créateurs de virus est de sécuriser de plus en plus la plate-forme et c'est ce que nous faisons chaque jour.

Pour autant, derrière un poste de travail, il y a toujours une femme ou un homme que l'on peut tromper ; et pour éviter que cette femme ou cette homme ne soit trompée, il faut lui expliquer, faire de la pédagogie, etc. En bref, la sécurité ne sera jamais un sujet n'embrassant que la technologie ; il faudra toujours se préoccuper aussi des processus et des hommes sans lesquels une véritable politique de sécurité du système d'information n'existera jamais.

Vous avez récemment réussi à faire condamner un spammeur à 1 million de dollars d'amende. Pensez-vous que ce soit vraiment à vous d'intenter ce genre de procès (mais que fait la police ?) ?
C'est rarement la police qui prend toute seule d'attaquer un spammeur (ou un quelconque cyberdélinquant), sauf s'il y a atteinte à l'ordre public. C'est donc à des sociétés qu'il incombe de porter plainte et, dans ce cas, la police fait son travail d'enquête afin de pouvoir présenter les éléments à charge.

Je vous avoue que j'ai du mal à comprendre votre programme IDEES qui vise à aider des éditeurs français dans leur croissance... Pouvez-vous m'en dire un peu plus sur les tenants et aboutissants de ce programme ?
L'objectif est d'essayer - en toute modestie - d'aider quelques jeunes pousses du logiciel à croître. Nous avons accumulé au cours de nos 30 années d'existence pas mal d'expérience sur ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire.

Et, en dehors d'aider un peu ces jeunes pousses sur le plan financier, nous essayons de les aider à ne pas commettre les erreurs que nous avons nous-mêmes commises. Car nous pensons qu'il y a un vrai potentiel pour l'industrie du logiciel en France qui a la chance d'avoir l'une des toutes meilleures écoles en mathématiques au monde. Et il nous paraîtrait dommage de gâcher ces chances.

Pourquoi avoir créé un concurrent au format PDF ? Qu'espérez-vous apporter à l'industrie informatique avec ce format ?
Ce n'est pas exactement un concurrent de ce format. Ce que nous cherchons, c'est à faire en sorte que lorsqu'on veut imprimer un document, le format utilisé par l'outil de création du contenu (qu'il soit Microsoft ou non Microsoft) puisse traverser la totalité de la chaîne d'impression : fichier de spool, fichier d'impression... sans jamais devoir subir une conversion au passage, perdant au passage certaines de ses caractéristiques.

Le format XPS permet d'être "ingéré" directement par les imprimantes, ce qui permet tout à la fois d'en préserver une fidélité parfaite mais aussi d'en diminuer considérablement la taille lors des transferts à travers les liens réseau vers l'imprimante.

Vous avez lancé un format de fichier concurrent du JPEG, pour quelles raisons ?
En gros, et pour simplifier, faire mieux... Améliorer la qualité tout en diminuant l'encombrement.

Quelle est la vision de MS vis-à-vis du Web 2.0 ?
   
Notre vision du Web 2.0 vise à faire coopérer logiciels ET services"
Sujet compliqué... car nécessitant de répondre à la question "qu'est-ce que le Web 2.0 ?" Est-ce, comme le dit le président d'Amazon.com une nouvelle façon de communiquer de "machine à machine" à travers les services Web XML ou bien, est-ce la concrétisation de toute une série d'innovations technologiques relativement limitées sur le plan technique (flux RSS, AJAX,...) qui contribuent à révolutionner l'usage de l'Internet au quotidien ?

Notre vision n'est pas d'opposer ces deux visions qui correspondent d'ailleurs (mais c'est un long sujet sur lequel je n'aurai pas le temps d'épiloguer) aux grandes tendances sociologiques de l'homme moderne, partagé entre son individualisme et sa volonté d'ouverture sur le monde afin de trouver un sens à sa vie...

Notre vision du Web 2.0 n'oppose donc pas ces deux visions et vise donc à faire coopérer logiciels ET services sans chercher à les opposer. C'est dans ce cadre que toute notre nouvelle offre "Live" vise à s'exercer : utiliser, quand cela fait du sens, des logiciels sur le poste de travail et utiliser conjointement des services en ligne sur l'Internet ; tout cela de manière la plus transparente possible pour l'utilisateur.

On a l'impression que Microsoft se bat sur tous les fronts contre des concurrents à tous les niveaux (Internet, OS, applications poste de travail, Supply Chain, etc.). Est-ce que Microsoft a réellement les moyens pour gagner sur tous les fronts ?
Nous faisons en sorte de répondre au mieux aux besoins exprimés par nos clients. Mais il y a de très nombreux domaines que Microsoft n'a pas vraiment la prétention de savoir couvrir, comme par exemple les "logiciels métiers". Il reste donc de très nombreux champs d'innovation en matière de logiciel et c'est très bien ainsi. Pour le reste, le futur reste à écrire...

A quelle échéance envisagez-vous de fournir l'ensemble de vos solutions logicielles à la demande, comme vous le faites actuellement avec votre déclinaison en ligne d'Office 2007 ?
Il n'y a pas de déclinaison en ligne d'Office 2007. Office Live sera une offre de service, destinée essentiellement aux PME/PMI, dont le but sera de permettre la création d'un espace collaboratif, de bénéficier d'un nom de domaine, d'applications hébergées, etc. qui pourront tirer parti (même si cela n'aura rien d'obligatoire) de la synergie possible entre ces services en ligne et Office installé sur le poste de travail. Tout ceci est pleinement en ligne avec ce dont je parlais précédemment à propos du Web 2.0.

Votre principal concurrent ? Google ?
Probablement... Mais ce n'est pas le seul... "La vie de Microsoft n'est pas un long fleuve tranquille" et c'est très bien ainsi. Car la concurrence est à la fois une bonne chose pour nos clients mais aussi une bonne chose pour nous car elle nous force à nous remettre en cause.

Que pensez-vous du Boot Camp d'Apple ?
C'est une très bonne chose... Cela permettra aux utilisateurs du Mac de connaître un peu mieux Windows... et aux utilisateurs de PC d'avoir de "beaux" postes de travail....

Peut-on donner une date de sortie certaine pour Windows Vista ? De plus, pourquoi avoir créé un OS qui ne tourne - correctement - que sur un dual core ?
Windows Vista sortira, comme indiqué précédemment, en novembre pour les entreprises et en janvier pour les utilisateurs à la maison et supportera parfaitement les dual-core (et même au-delà...).

Est-ce vrai qu'il y aura six versions différentes du Windows Vista ?
  En savoir plus
 Bernard Ourghanlian
 Microsoft France
Je crois que c'est 5...

Comment devient-on directeur technique de Microsoft France ?

Je ne sais pas s'il y a une recette... En tout cas, il y a beaucoup de travail et de sueur... Mais c'est une belle aventure... Non seulement technique mais également humaine.

Bernard Ourghanlian : Merci à tous de vos questions et à une prochaine fois !

 
Propos recueillis par Fabrice DEBLOCK, JDN Solutions

PARCOURS
 
 
Bernard Ourghanlian est directeur technologie & sécurité chez Microsoft France depuis 1999.

1986 Directeur technique chez Digital Equipment France.
1983 Ingénieur recherche et développement chez Thomson CGR.
1981 Directeur de l'analyse statistique à l'UTAC.

   
 
  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Auralog - Tellmemore | Publicis Modem | L'Internaute / Journal du Net / Copainsdavant | Isobar | MEDIASTAY
 
 


Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters