L'Ethernet se gonfle d'électricité, et passe à 24 Watts

En faisant passer de 14 à 24 Watts la puissance électrique circulant dans les câbles Ethernet, l'IEEE répond à la demande du marché : implanter des terminaux réseau partout, même là ou il n'y a pas d'électricité.

L'IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), l'association professionnelle américaine qui travaille sur la normalisation du matériel électronique et informatique, vient d'approuver l'augmentation de la puissance électrique dans les câbles Ethernet.

Jusqu'alors, la limite autorisée était de 14 watts. Le comité technique en charge de cette question a arrêté que la nouvelle norme serait de 24 watts, permettant ainsi de supporter de nouvelles technologies, comme le protocole Wi-Fi 802.11n, qui requiert ce type de puissance électrique pour fonctionner.

Cette nouvelle norme a été adoptée suite à la troisième révision du document technique portant sur le PoE (Power over Ethernet) Plus (norme 802.3af). Il s'agit d'un projet de convergence électricité / data par le biais d'un câble Ethernet, mené par l'Ethernet Alliance, un consortium d'industriels du secteur.

Cette nouvelle norme va permettre d'ouvrir le champs commercial à de nouveaux produits, dont le Wi-Fi 802.11n

Cette nouvelle norme va permettre d'ouvrir le champs commercial à de nouveaux produits, dont le Wi-Fi 802.11n, mais aussi aux dernières générations de caméras de surveillance et de téléphones IP. Tous ces produits nécessitent une puissance électrique plus importante que les 14 watts concédés.

La technique du PoE est en pleine croissance. Si 14% des connecteurs vendus l'an passé dans le monde se destinaient à un usage en PoE, Cisco affirme que le PoE représente 30% de ses ventes. Ce pourcentage monte à 40% pour Nortel.

Le PoE permet de fournir en énergie électrique un appareil et ce, sans qu'une alimentation électrique extérieure ne soit nécessaire. De fait, le développement de cette technique va permettre d'installer des points d'accès réseau dans des endroits dépourvus de réseau électrique.

Cependant, les limites techniques qui gênent la démocratisation de cette technique sont assez nombreuses, avec en premier lieu l'échauffement des câbles dû à la puissance électrique, surtout au-delà du seuil de 24 watts.

Suite à l'approbation du document technique, une ratification finale de la norme est attendue dans les 16 prochains mois. Ce qui n'empêche pas des entreprises comme Cisco de commercialiser d'ores et déjà du matériel avec cette nouvelle norme, supportant une puissance de 24 Watts.

 

Ethernet / IEEE