Comparatif des offres de messagerie d’entreprise Microsoft Exchange, leader sur le "on-premise"

Si le marketing de Microsoft communique beaucoup sur Office 365, le bon vieux serveur Exchange est toujours au catalogue de l’éditeur. Disponible en mode "on-premise" ou en mode hébergé sous le nom d’Exchange Online, le serveur Microsoft Exchange Server 2013 se destine aujourd’hui aux entreprises souhaitant assurer elle-même la gestion de leurs serveurs de messagerie et garder ainsi la mainmise sur la localisation de leurs données.

Exchange 2013 autorise des déploiements hybrides on-premise / cloud, ce qui permet de déployer des boites aux lettres hébergées en interne pour certains utilisateurs, des boites cloud pour d’autres, le tout géré à partir de la même console d’administration.

De nombreuses options de sécurité

Interface de Microsoft ExchangeLégende par défaut © Capture / JDN

Exchange 2013 est commercialisé sous forme de licence serveur standard ou entreprise auxquelles il faut ajouter les CAL (Licences d’accès clients) pour les utilisateurs. Seules les licences CAL "Entreprise" permettent de bénéficier de la messagerie unifiée. L’offre Exchange Online est facturée au forfait, à l’utilisateur et par mois, à partir de 3,10 € pour un engagement annuel ou 6,10 € par utilisateur et par mois pour bénéficier de fonctions avancées comme le stockage illimité en boite aux lettres d’archivage, la protection contre la perte de données (DLP), etc.

En outre, Microsoft propose plusieurs options (payantes) de protection avancée comme l'outil antispam Exchange Online Protection à 0,77 € par utilisateur et par mois, Exchange Online Advanced Threat Protection à 1,5 € par utilisateur et par mois, ou encore l’archivage "online" à 2,30 € par utilisateur et par mois.

Atouts Inconvénients
Microsoft Exchange en bref
Solution disponible en mode "on-premise", Cloud et hybride Frais de licence initiaux élevés en mode " on-premise ", Frais de maintenance,

Microsoft / IBM