Comment Mozilla compte revenir sur le devant de la scène avec Firefox

Cadence de mises à jour accélérée, nouvelle approche dans les partenariats… plusieurs changements stratégiques vont être opérés pour le navigateur de Mozilla.

La popularité de Firefox ne cesse de décliner. Comme le montre le graphique issus des statistiques mondiales de StatCounter (voir ci-dessous), les parts de marché du navigateur de Mozilla ont été divisés par deux depuis fin 2009, pour n’atteindre qu’un peu plus de 15% aujourd’hui. Mozilla peut difficilement l’ignorer, et a décidé de réagir. La Fondation vient de communiquer son plan pour revenir dans la course.

Parts de marché mondiales des 3 principaux navigateurs depuis fin 2009. Firefox est en orange, IE en bleu et Chrome en vert.  © StatCounter

Dave Camp, le directeur de l’ingénierie chez Firefox, a envoyé deux emails à la communauté de développeurs décrivant la nouvelle stratégie. Elle s’articule autour de trois axes forts, que Dave Camp appelle "les trois piliers" et décrit dans un premier mail.

Plus de fonctionnalité imparfaite

Le premier de ces piliers est baptisé "qualité sans compromis", et va pousser Mozilla à ne plus proposer de fonctionnalité imparfaite. Si une fonctionnalité ne donne pas satisfaction, trois possibilités : elle sera abandonnée, retravaillée ou… c’est un tiers qui la réalisera. En conséquence, prévient Dave Camp, "attendez-vous à voir certains des efforts investis dans de nouvelles fonctionnalités être recentrés sur l’amélioration de fonctionnalités existantes".

Revoir les partenariats

Le deuxième pilier s’appelle "le meilleur du web" et évoque les partenariats. Mozilla reconnait à demi-mot avoir mal géré l’intégration de Pocket. Voir le navigateur Open Source embarquer ainsi, nativement, une telle solution propriétaire n’avait pas été du goût de tous les utilisateurs de Firefox. "Certains auraient aimé que Pocket ne soit qu’une extension intégrée qui puisse être facilement enlevée totalement du navigateur. Nous tendons à être d’accord avec eux", admet le directeur de l’ingénierie chez Firefox, qui promet de régler le problème pour Pocket mais aussi "pour toutes les futures intégrations de partenaires".

Firefox va s’éloigner des technologies XUL et XBL

Accéler la cadence et mieux protéger la vie privée

Le troisième pilier, baptisé "uniquement Firefox", annonce des nouvelles fonctionnalités qui voudront donner "plus de contrôle à l’utilisateur", notamment en matière de confidentialité et de respect de la vie privée. Un nouveau mode de navigation privé doit d’ailleurs bientôt arriver sur le navigateur.

Ce n’est pas tout. Outre ces trois piliers, Dave Camp a envoyé dans la foulée un autre email à la communauté, avec d’autres annonces. La principale : Firefox va encore accélérer la cadence de ses mises à jour. Aujourd’hui calées sur un cycle de 18 semaines, les nouvelles fonctionnalités arriveront "plus rapidement", promet le responsable de l’ingénierie. Son mail annonce aussi que Firefox va s’éloigner des technologies XUL et XBL, mais sans savoir pour l’heure comment, ni ce qui va les remplacer. Il reste donc encore des questions en suspens, même si Firefox semble avoir conscience de la nécessité de changer vite de stratégie s’il veut conquérir de nouveaux utilisateurs.

Mozilla / Navigateurs