Pourquoi Dockeriser son site web ? Un pas vers le multi-cloud

Cette capacité à monter en charge rapidement et à multiplier les containers sur un serveur Docker est un atout certains pour dockeriser un site, mais elle n’est que la face émergée de la baleine Docker. Car c'est la capacité à, placer les serveurs Docker en cluster sur de multiples infrastructures, qui va faire toute la différence. "En fonction de vos besoins, on va pouvoir répartir les services chez plusieurs hébergeurs en les migrant de l'un à l'autre. On banalise ainsi totalement la couche d’hébergement", explique Hervé Leclerc, directeur technique d’Alter Way qui résume : "Votre hébergeur, c’est Docker !"

Déployer en simultané sur de multiples fournisseurs de cloud

Avec des outils comme Swarm, Docker offre la possibilité de déployer de multiples serveurs pour exécuter les containers de manière répartie. © site Docker

Avec des solutions telles que Socketplanet ou Weave, un serveur Docker est capable de contacter un autre Docker où qu’il se trouve dans l’architecture réseau interne, mais aussi et surtout dans le Cloud. Une abstraction complète du réseau physique qui permet de se détacher complètement des spécificités du Cloud Amazon Web Services, Microsoft Azure ou Cloudwatt. Avec Docker, il n’y a plus aucun problème de réversibilité du Web : passer d’un cloud à un autre ne pose pas de problème, mais surtout, on peut réaliser un déploiement Docker en simultané sur de multiples fournisseurs de cloud. "C’est tout l’intérêt de Docker", ajoute Joachim Dos Santos, directeur de Recherche et Développement chez Ikoula. "On ne parle même plus de migration, mais de déploiement cloud. Entre local et cloud, plus de distinction. Ce qui fonctionne en local est facilement exportable dans le cloud."

Ainsi, on peut s’appuyer sur plusieurs opérateurs de cloud au niveau international, pour déployer son site web et, grâce à Docker, bénéficier d’une résilience non pas seulement au niveau d’un serveur Docker mais sur plusieurs serveurs répartis sur différents datacenters. "En répartissant les serveurs Docker dans différents pays avec un outil tel que Weave, il est assez simple de gérer les accès aux sites et applications web sur tel ou tel datacenter en fonction de leur position géographique", conclut Joachim Dos Santos.

Serveurs / Cloud public