Pourquoi Dockeriser son site web ? Optez pour les meilleurs composants logiciels !

La stratégie de plusieurs géants du Web aujourd’hui fortement engagés dans les architectures à base de microservices a de quoi surprendre par certains aspects. Si on regarde au niveau des langages de programmation mis en œuvre par leurs équipes, on trouve un étonnant patchwork de tous les langages actuels. C, C#, Java Python, Ruby, PHP, Node.js bien sûr et Go pour Google, ceux-ci semblent avoir abandonné toute volonté de standardiser leurs outils, leurs langages... alors que cette philosophie est pourtant la règle numéro 1 du bon DSI qui veut optimiser ses ressources.

Faire cohabiter des dizaines de technologies sur une même plateforme de production

Certes, quand on est Twitter, Facebook, Netflix ou Google, priorité est donnée à la performance, à l’efficacité de l’infrastructure plutôt qu’au coût horaire du développeur, et c’est ce qui explique cette tour de Babel informatique qu’ils sont en train d’édifier. Leurs équipes de développeurs sont structurées en fonction des microservices. Chacune étant responsable de la fiabilité et de la performance de son service, elles disposent d’une grande latitude dans le choix des solutions à mettre en œuvre, ce qui explique cette diversité, mais si ce panachage de technologies "best-of-breed" chacune dans leur domaine est possible, notamment en exploitation, c’est grâce à l’architecture microservices et à cette technologie du container.

Vers une évolution profonde de la manière de concevoir les applications

"Les développeurs qui arrivent aujourd’hui en entreprise ont déjà l’habitude de travailler en communauté sur différents projets", explique Joachim Dos Santos, directeur de Recherche et Développement chez Ikoula. "C’est sans doute une habitude héritée des communautés Linux où chacun des différents projets doit réaliser une tâche de la meilleure façon possible. On s’habitue à piocher dans de multiples projets en fonction des besoins." Faire cohabiter des dizaines de technologies sur une même plateforme de production, c’est un tour de force que seule la conteneurisation peut permettre sans que cela se transforme en casse-tête insoluble. Pour Joachim Dos Santos, "c’est une évolution naturelle de ce qui est en train de se passer dans le système collaboratif de développement des projets open source."

Déploiements on-premise, cloud, hybride ou multi-cloud, Docker apporte une souplesse nouvelle pour l’exploitation des applications. © Site Docker

 

Cloud public / Docker