SalesforceIQ : pour ajouter de l’intelligence à la relation client

Le ténor du CRM ajoute à son offre une technologie de "data science" héritée de l’acquisition de RelateIQ.

Salesforce IoT Cloud n’est pas la seule nouveauté annoncée par le ténor du CRM lors de son événement annuel Dreamforce qui vient tout juste de commencer. L’entreprise de Marc Benioff a aussi dévoilé SalesforceIQ, une nouvelle offre directement issue de l’acquisition de RelateIQ, réalisée en juillet 2014 pour près de 400 millions de dollars. Ce nouveau service va pouvoir collecter et analyser les données contenues dans les e-mails, les contacts, les agendas et d’autres sources pour pousser des tâches à accomplir. "Quand l’algorithme pense que c’est pertinent, il suggérera des actions", explique Salesforce. Ainsi, une notification pourra inciter à répondre au client qui a demandé un rendez-vous par e-mail. Son numéro de téléphone pourra être indiqué pour faciliter la prise de contact.

Travailler plus efficacement 

Le service doit faire apparaître les tâches pertinentes à accomplir pour améliorer ses ventes ou sa relation client. Les notifications devront permettre de savoir rapidement quel mail écrire, et quoi faire en priorité. Bref, c’est "un système intelligent qui doit permettre de travailler plus efficacement", a résumé Alexandre Dayon, président en charge des produits chez Salesforce, en introduisant ce service "basé sur la science des données". ‎Etonnamment, lors de la première présentation du produit, les termes de machine learning, pourtant très en vogue aujourd’hui dans la Silicon Valley, n’ont pas été employés, mais on imagine que c’est bien l’apprentissage automatique qui se cache derrière la fameuse intelligence promise, qui devra personnaliser les notifications et les tâches à réaliser.

Pour des entreprises qui n’ont pas de CRM

La première démo s’est limitée à faire apparaitre Salesforce IQ sous la forme d’une app mobile sur iPhone, mais le service doit aussi fonctionner sur desktop (Chrome) et Android. Une offre "SalesforceIQ for Small Business", a été spécialement imaginée pour des petites entreprisse qui n’utilisent pas Salesforce, et qui n’ont pas encore vraiment d’outil de CRM : "Salesforce IQ doit leur permettre de créer un petit CMS en quelques secondes, et de poser les premières bases pour un système plus évolué", résume-t-on chez l’éditeur. News Corp fait partie des premiers utilisateurs. Ce nouveau service est lancé à un tarif de 25 dollars par utilisateur, mais pour l’heure, seulement en Amérique du nord et en Australie, et aucune date n’a été donnée pour la France ou l’Europe.  

Une autre offre appelée SalesforceIQ for Sales Cloud se destine, elle, aux clients de Salesforce utilisant Sales Cloud – les deux solutions pouvant être reliées. Cette deuxième déclinaison du service est actuellement proposée gratuitement en bêta aux clients anglophones de Sales Cloud. Les tarifs seront dévoilés lors du lancement de la version finale qui doit avoir lieu début 2016.

CRM / Salesforce