Dossier Migration de cloud à cloud : trois entreprises témoignent

Comment migrer d'un service cloud à un autre ? Cette problématique, encore théorique jusqu'à il y a peu, est devenue une réalité pour plusieurs entreprises françaises.

Le virage est pris. Que ce soit par la messagerie, le CRM, les applications de gestion, de plus en plus d'entreprises ont recours au cloud. Les métiers y trouvent des services SaaS plus performants que les applications "on premise" dont elles disposent, les DSI y trouvent plus de souplesse, de flexibilité tandis que les entreprises allègent leur CAPEX grâce au mode locatif. Néanmoins si le service rendu par le prestataire n'est plus à la hauteur de ses engagements ou si la stratégie de l'entreprise évolue, changer de prestataire cloud pose des problèmes nouveaux. La souplesse n'est pas toujours au rendez-vous et ces projet de migration peuvent demander beaucoup de temps et d'argent.

Attention aux surcoûts liés à la récupération des données

L'apparition de standards de machines virtuelles permet de limiter les risques d'incompatibilité lors des migrations

Migrer d'un service cloud à un autre pose des problèmes contractuels et il faut se pencher sur les clauses libératoires du contrat pour voir quels seront les délais à observer avant d'arrêter de payer les mensualités. Attention aussi à des surcoûts liés à la récupération des données. Certains prestataires cloud ont automatisé les fonctions d'extraction des données, d'autres peuvent facturer cette prestation. Certains, pour favoriser la "fidélité" de leurs clients facturent bien moins le chargement des données sur leurs serveurs que leur extraction. Attention donc aux coûts cachés le jour où il faudra tout rapatrier sur un autre service.

Techniquement, le cloud est de plus en plus mature et il existe sur le marché des outils qui permettent d'aider les ingénieurs à extraire les données d'un cloud pour les charger sur un second. L'apparition de standards de machines virtuelles notamment permet de limiter les risques d'incompatibilité lors du passage d'un service IaaS à un autre. Néanmoins, dès lors que l'on utilise des fonctions spécifiques à un cloud, de nouveaux développements vont être nécessaires si on veut retrouver l'équivalent chez un concurrent. Ce qui accroit le coût de la migration ainsi que le temps nécessaire pour la mener. Migrer demande du temps et de l'argent, c'est aussi cela le vrai coût du cloud.

Serveurs / Cloud public