OVH vise un milliard d'euros de chiffre d'affaires d'ici 5 ans

Le géant français a dévoilé son plan de développement à 5 ans. De 17 data centers, il prévoit d'enrichir son réseau de 12 nouveaux centres de données à l'international.

A l'occasion de son événement client (l'OVH Summit) qui s'est tenu ce 24 septembre aux Docks de Paris, OVH a levé le voile sur son plan de développement à 5 ans. "Notre chiffre d'affaires a dépassé les 250 millions d'euros à l'issue de notre dernière année fiscale close au 31 août", a indiqué Laurent Allard, CEO d'OVH, lors de la conférence de presse organisée à l'issue de la matinée. "Notre objectif est désormais de multiplier ce résultat par quatre d'ici 5 ans". OVH entend ainsi hisser son activité à un milliard d'euros d'ici 2020.

12 nouveaux datacenters pour couvrir Amérique, Europe et Asie

Pour atteindre ce milliard d'euros, OVH compte avant tout sur son déploiement à l'international. "Nous comptons nous doter de 12 nouveaux data centers", a indiqué Octave Klaba, fondateur et directeur technique d'OVH. Venant compléter 17 datacenters déjà construits et en production, ils seront basés en Allemagne, en Pologne et en Angleterre, ainsi que dans des pays du nord de l'Europe qui restent à définir. Outre-Atlantique, la Côte Est et la Côte Ouest des Etats-Unis sont aussi concernées. Et c'est également le cas de Singapour et de l'Australie. "Nous étudions encore d'autres zones qui seront incluses dans ce déploiement", complète Octave Klaba. Pour anticiper l'accroissement du nombre de connexions vers son infrastructure, la R&D du groupe prévoit par ailleurs de faire passer "rapidement" la capacité de son réseau de 4 térabits/s à 6 térabits/s.

Un déploiement mondial auto-financé

Côté effectif, le goupe roubaisien compte à ce jour 1100 collaborateurs au niveau mondial, et compte dépasser les 3000 salariés d'ici 5 ans.

Pour accomplir ce vaste plan, l'entrée en bourse n'est toujours pas au programme. "Nous continuerons à nous financer via nos fonds propres et en levant de la dette", précise Octave Klaba. Une grosse part du financement consenti pour ces investissements provient de la levée de 267 millions d'euros annoncée par l'hébergeur fin 2014 (lire l'article : OVH lève 267 millions d'euros). Une opération qui s'était découpée en une ligne de RCF (Revolving Credit Facility) de 160 millions d'euros, et des investisseurs obligataires (EuroPP) à hauteur de 107 millions d'euros.

"L'objectif est de se donner les moyens de devenir un acteur incontournable du cloud mondial, en mesure de rivaliser avec les plus grands américains", nous avait confié à l'époque Nicolas Boyer, directeur financier d'OVH. "L'opération a pour but d'assurer un programme d'investissement de plus de 400 millions d'euros sur trois ans, la différence avec les 267 millions d'euros étant autofinancée."

OVH a levé le voile sur une offre centrée sur l'Internet des objets (IoT). Elle s'articule autour d'un PaaS, pour l'heure en bêta, associé à un environnement Analytics open source optimisé pour les serveurs OVH via un partenariat avec Intel. En vue de proposer une offre de bout en bout, l'hébergeur a aussi annoncé un partenariat avec l'opérateur de réseau d'IoT Sigfox. © JDN

930 000 clients, et 18 millions d'applications web hébergées

Pour l'heure, OVH revendique 930 000 clients. Son activité atteint 18 millions d'applications web hébergées et 3,7 millions de noms de domaine opérés sur ses infrastructures. Ces data centers existants, basés dans le Nord de la France à Strasbourg et au Canada (près de Montréal), contiennent 220 000 serveurs physiques. "Mais au sein de ce parc, nous avons déjà la capacité de monter jusqu'à un million de serveurs. Ce qui nous donne déjà une marge", précise Laurent Allard.

Des axes de développement dans le cloud et les télécoms

L'OVH Summit a aussi été l'occasion pour OVH de réaliser plusieurs annonces produit. D'abord des annonces liées au cloud public d'OVH, avec notamment son lancement au niveau mondial. Cette offre sera disponible dans les semaines qui viennent sur le data center d'OVH situé au Canada. "Elle sera aussi étendue à chacun des 12 nouveaux centres de données prévus dans les mois suivant leur ouverture", confie Maxime Hurtrel, chef de projet cloud chez OVH.

Sur scène, Octave Klaba a aussi présenté Over The Box : une box conçue pour permettre aux PME d'agréger et d'orchestrer leurs connexions Internet. Elle embarque notamment des services de tolérance de panne réseau, de priorisation du trafic (selon les applications), et de sauvegarde de données sur les data centers d'OVH - via un partenariat avec Hubic.  Le directeur technique a aussi beaucoup insisté sur les différents (nouveaux) laboratoires lancés via la marque RunAbove. "Nous orientons une grosse partie de notre travail de R&D sur le PaaS que nous utilisons déjà en interne pour nos développements", a-t-il souligné, en évoquant les différentes plateformes de cloud proposées désormais en bêta sur RunAbove autour des containers Docker et de l'Internet des objets (lire aussi notre article :  OVH se dote d'une plateforme cloud via sa marque RunAbove).

Un incubateur pour booster la marketplace

Dernier levier de croissance évoqué par OVH : l'écosystème. Revendiquant à ce jour 3000 partenaires parmi lesquels quelques poids lourds IT (comme VMware qui équipe son offre de cloud dédié ou Microsoft avec lequel il commercialise une offre Office 365 hébergée dans ses centre de données), le groupe entend plus que jamais dynamiser sa place de marché. "Nous lançons un accélérateur pour accompagner les acteurs qui souhaitent développer leur activité sur nos technologies et rejoindre notre marketplace. Il mettra à la disposition de sociétés sélectionnées des ressources informatiques, mais aussi un accompagnement en termes de formation, de support, et de marketing digital. Nous pourrons également faciliter les mises en relation avec de potentiels financeurs", égraine Octave Klaba. Enfin, toujours dans l'optique de développer son écosystème, OVH a annoncé un investissement d'un million d'euros pour financer des projets sur le front de l'Internet des objets.

L'équipe Cloud d'OVH a annoncé le lancement de l'offre de cloud public de l'hébergeur à l'international.  © JDN

 

Serveurs / Datacenter