Avec AMP, Google veut accélérer le web sur mobile

Google compte servir un nouveau format, "AMP", pour "Accelerated Mobile Pages" aux mobinautes, depuis son moteur ou Google News. Plusieurs partenaires l'ont aussi déjà adopté.

Google vient de lancer, pour l'heure en mode bêta, l'initiative AMP, pour "Accelerated Mobile Pages" soit les pages accélérées pour le mobile. Il s'agit en fait d'un système qui va permettre aux éditeurs de contenu, les sites d'actualités notamment, de proposer une version plus légère de leurs pages, mieux taillée pour les smartphones ou les tablettes. Cela leur demandera un peu de travail, admet Google. 

Le projet n'est évidemment pas sans rappeler ceux d'Apple (avec sa nouvelle app Apple News) ou de Facebook (Instant Article), mais il a ses particularités. Le système imaginé par Google est Open Source, et figure sur GitHub. Il doit pouvoir accueillir certaines publicités, et pas seulement celles de Google. Le support du web analytics est assez limité actuellement, mais Google promet que cela va s'améliorer.

But de la manœuvre : Google va pouvoir stocker du contenu AMP dans son cache, et il pourra donc le servir aux mobinautes. Son moteur devra pouvoir servir ce contenu AMP en 2016, mais aussi son service Google News. Une démo est visible en ligne. Twitter, LinkedIn, Pinterest ou Wordpress ont fait savoir qu'ils allaient aussi se servir de la technologie. Plusieurs acteurs du monde des médias sont aussi cités parmi les partenaires, comme Conde Nast, The Guardian, Buzzfeed, le Huffington Post, ou le New York Time, entre autres.

Google / Twitter