Cloud : le CA trimestriel d'IBM progresse de 45%

Le chiffre d'affaires de Big Blue atteint 4,5 milliards dans le cloud au 3e trimestre. Une progression qui ne suffit pas à compenser la baisse des autres activités.

A l'issue de son troisième trimestre fiscal, IBM enregistre un chiffre d'affaires de 19,3 milliards de dollars, en baisse de 14% sur un an - et de 1% à taux de change constant. Une baisse qui est plus importante que prévu. Quant au bénéfice net de l'Américain, il s'élève sur la période à 2,96 milliards de dollars, contre 3,46 milliards un an plus tôt. Big Blue souffre d'une performance particulièrement mauvaise de ses résultats hors Etats-Unis, notamment en Chine où ses ses ventes ont chuté de 17% sur la période.

A l'instar de Microsoft ou Oracle, IBM négocie un changement profond de business modèle, vers le cloud notamment, qui n'est pas vécu sans douleur. Certes, son chiffre d'affaires tiré du cloud progresse de 45% sur un an, et se hisse à 4,5 milliards de dollars au troisième trimestre. Derrière le cloud, IBM regroupe toutes ces activités de IaaS (Softlayer), de PaaS (Bluemix), sans oublier ses offres de cloud privé managé. Mais cette hausse, comme celles d'autres nouveaux segments tel l'Analytics (+9%), ne parvient pas à compenser la baisse globale des autres activités : -10,2% sur un an pour les services technologiques (à 7,94 milliards au troisième trimestre), -13% pour les services métier (à 4,2 milliards), -10% sur la vente de logiciel (à 5,14 milliards), et un CA en repli de 38,7% côté vente de matériel informatique (à 1,5 milliard).

IBM / IaaS