C'est aujourd'hui que HP doit se scinder en deux

Ce 2 novembre 2015 va marquer le premier jour de bourse des deux nouvelles cotations : HP Inc et Hewlett-Packard Enterprise.

La scission d'HP est sur le point d'aboutir. Ce 2 novembre devrait marquer le premier jour de bourse des deux nouveaux groupes issus de l'opération : HP Inc et Hewlett-Packard Enterprise. Le premier sera centré sur la construction et la vente de PC et d'imprimantes, le second sur la construction de serveurs, les technologies réseau et de stockage, et les services aux entreprises. Avec pour objectif de mieux orchestrer deux positionnements bien distincts, la nouvelle structure "fournit aux deux sociétés l'indépendance, le ciblage, les ressources financières, et la flexibilité dont elles ont besoin pour s'adapter aux dynamiques clients et de marché", a promis Meg Whitman. La PDG de HP prend la tête de Hewlett-Packard Enterprise, et Dion Weisler, vice président exécutif de l'activité Impression et Systèmes personnels du groupe, devient patron de HP Inc.

En France, il n'y aura pas deux entités, mais trois. Une voie qui a été choisie pour respecter le calendrier. Il s'agit de Hewlett-Packard Enterprise France (HPEF), Hewlett-Packard Enterprise Centre de Compétences France (HPECCF, assez proche, donc de l'HPCCF déjà connu chez HP en France) et HP France (l'équivalent français de HP Inc). Cette dernière entreprise, la déclinaison française d'HP Inc, comptera trois fois moins de salariés qu'au sein des deux autres nouvelles entités françaises correspondant donc, elles, à HP Enterprise. HP emploie aujourd'hui quelque 4700 personnes en France.

Au niveau mondial, un déséquilibre existe aussi entre les deux ensembles, même s'il n'est pas aussi prononcé. En termes financiers, HP Inc. représente un chiffre d'affaires de 57,3 milliards de dollars (CA calculé sur la base du résultat d'HP sur sa dernière année fiscale), contre 53 milliards pour Hewlett Packard Enterprise.

Serveurs / HP