SFR va prendre 100% de Numergy

Le groupe de télécom détenait déjà près de la moitié du cloud français, et va racheter les parts restantes, appartenant à la Caisse des dépôts et à Atos.

SFR acquiert la totalité de Numergy. L'opérateur de télécom, qui détenait déjà 47% de ce cloud, annonce avoir conclu un accord qui va lui permettre de racheter les 33% de Numergy détenus par la Caisse des dépôts, et les 20% détenus par Atos. Ce n'est pas tout à fait une surprise : il y a quelques semaines, il était déjà apparu que l'Etat cherchait à se désengager de Numergy.

"Complémentaires à celle de SFR et du groupe Altice, l'offre et la technologie de Numergy représentent une opportunité pour accélérer le déploiement du Cloud en France et en Europe", a indiqué le cloud souverain, qui a été mis sous procédure de sauvegarde en octobre dernier. "Ce rapprochement s'intègre à la stratégie Entreprise du groupe Altice dont l'une des priorités est de consolider l'ensemble de ses activités autour du Cloud, de l'IoT et des services managés", précise-t-il dans son communiqué. Numergy emploie aujourd'hui quelque 70 personnes. Les détails financiers et le montant de la transaction n'ont pas été divulgués.

Numergy suit donc exactement la même trajectoire que Cloudwatt, l'autre cloud subventionné par l'Etat, qu'Orange a racheté en mars dernier après en avoir été l'un des principaux actionnaires, aux côté de Thales et de la Caisse des dépôts. Difficile de ne pas souligner l'échec de ces deux projets, qui devaient initialement permettre à l'Etat de proposer deux clouds publics souverains capables de rivaliser, sur le sol français, avec Amazon, Google ou Microsoft. A l'origine, Numergy, fondé en 2012, devait réaliser 400 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016. Cette année, il ne devrait générer que 6 millions d'euros.

SFR / Atos