Comparatif Cloud : Google Compute Engine se maintient en tête

Derrière Google, l'Italien Aruba et l'offre Cloudwatt d'Orange se classent respectivement en deuxième et troisième position du comparatif Cloud JDN/CloudScreener/Cedexis.

Après une pause estivale de quelques mois, la publication du comparatif mensuel CloudScreener / Cedexis pour le JDN reprend. Réalisé sur la base de mesures effectuées par CloudScreener et Cedexis sur le mois d'octobre, le présent palmarès classe les principaux acteurs du cloud d'infrastructure en fonction de leur performance technique, des prix qu'ils pratiquent, et de leur niveau de service (ce dernier indicateur avait été ajouté lors de la dernière édition de l'indice - publiée en juin dernier).

Google se hisse une fois encore en tête de notre comparatif (dont la méthodologie peut être consultée en ligne). Deuxième du classement général en juin dernier, Cloudwatt (désormais intégré à l'offre cloud d'Orange suite à son acquisition par l'opérateur) recule d'une place. "Aruba lui passe devant en profitant de la légère baisse des performances réseau de Cloudwatt", commente Anthony Sollinger, président et co-fondateur de CloudScreener. De la 4e à la 7e place, le classement est ensuite très serré avec des écarts de pas plus de 2 points d'indice entre acteur.

OVH, dont l'offre cloud a été lancée en version finale cet été, est toujours en cours d'intégration dans le classement. Il devrait y apparaître sous peu.
 

Classement général

Classement Fournisseur Indice
Classement général des clouds CloudScreener / Cedexis
1 Google Compute Engine  84   
2 Aruba   73   
3 Cloudwatt (Orange)  70   
4 Numergy   68   
5 Ikoula  67,4   
6 IBM SoftLayer   67,0   
7 Amazon Web Services   65   
8 Joyent   58   
9 Microsoft Azure   56,1   
10 Rackspace   55,6   

Cloud : comparatif des niveaux de service

Introduit lors de l'édition précédente du classement, l'indice de niveau de service est calculé à partir de plusieurs critères : la capacité du cloud à monter en gamme (en termes de RAM et vCPU), sa présence géographique (zones de disponibilité), ses engagements de disponibilité (SLA), sans oublier sa conformité avec les grandes certifications du marché. 

Les principales évolutions au sein de cette catégorie constatées sur octobre ? Ikoula propose désormais deux zones de disponibilité en dehors de France, l'une en Allemagne et l'autre aux Pays-Bas. Force est de constater d'ailleurs que l'hébergeur prévoit, aussi, prochainement d'ouvrir des zones de disponibilité en Suisse et au Luxembourg. Côté certifications, AWS décroche la norme ISO 27018. Elle porte sur la protection des données personnelles dans le cloud. Jusqu'ici, Microsoft était le seul acteur de notre panel à l'avoir obtenue. De son côté, Numergy ajoute la certification CSA à son arc.

Enfin, CloudScreener note l'apparition de nouveaux gabarits de VM chez Cloudwatt et AWS "leur permettant d'élargir leur capacité de CPU et RAM maximum par instance".

Classement du Niveau de service des clouds (CloudScreener)
Classement  Fournisseur Indice Service
1 Amazon Web Services   88   
2 Microsoft Azure   79   
3 SoftLayer   76   
4 Google Compute Engine   71   
5 Rackspace   67   
6 Joyent   54   
7 Aruba   48   
7 Ikoula   48   
9 Numergy  45   
10 Cloudwatt  (Orange)  41   
Comparatif des services des clouds.  © CloudScreener

Notes : SoftLayer propose des VM jusque 16 cœurs (non vCPU) et 64 Go de RAM, et des solutions "bare metal" au dessus, jusqu'à 40 cœurs et 512 Go RAM. Il affiche un engagement de disponibilité de 100% sur le portail d'administration et le réseau, avec crédit client pour toute interruption au-delà de 30 minutes consécutives (soit 99,93%). Mais il n'offre d'engagement sur la partie compute (VM), mais une garantie de rétablissement de 2h sur le matériel sous-jacent (soit 99,73% mensupas el, sans tenir compte de la remise en état des couches supérieures). Numergy propose un engagement de 99,9% de disponibilité, et 99,99% au travers de ses partenaires revendeurs.

 

Cloud : comparatif de la performance

Sur le terrain de la performance technique, CloudScreener et Cedexis relèvent peu de variations comparé à la précédente édition du classement, hormis le repli du taux de disponibilité de Cloudwatt. Ikoula, Numergy et Google trustent toujours le podium, et ce, dans le même ordre qu'en juin.

Désormais, c'est la nouvelle famille de VM "DS" de Microsoft qui est analysée pour réaliser la mesure des performances CPU et RAM, et non plus les instances "A". Cette nouvelle génération de VM dispose de processeurs plus performants que la famille "A". "Le gabarit DS1, basé sur 1 cœur nouvelle génération, atteint ainsi des performances proches du gabarit A2, basé pourtant sur  2 cœurs de l'ancienne génération. Les performances disques ont été mesurées sur la famille A comme les mois précédents", indique Anthony Sollinger.

    Réseau* Réseau* Disque** Disque** CPU** RAM**
Classement des performances des clouds CloudScreener / Cedexis
Fournisseurs Indice Tps de réponse en ms Tx de dispo IOPS Bande passante en Ko/s Events/s Vitesse transfert en Mo/s
1- Ikoula   100    45 99,33% 8 988 181 007 126 2 287
2- Numergy   96    43 99,31% 13 806 484 560 69 2 715
3- Google Compute Engine  93    47 99,32% 1 498 73 976 81 1 876
4- Joyent   91    52 99,23% 4 986 151 833 60 2 699
5- Cloudwatt  (Orange)  85    42 98,73% 1 483 193 421 62 1 393
6- Aruba   84    46 99,32% 7 671 84 514 51 2 224
7- SoftLayer   77    48 99,25% 23 519 785 852 66 418
8- Rackspace   70    51 99,31% 1 301 77 980 254 265
9- Amazon Web Services   61    67 98,96% 2 664 28 055 36 884
10- Microsoft Azure   44    71 98,94% 362 30 512 58 228

* Mesures Cedexis
** Mesures CloudScreener

Définitions :

  • Temps de réponse : temps de réponse médian en millisecondes (mesuré par Cedexis pour tous les FAI depuis la France)
  • Taux de disponibilité : taux de disponibilité médian en pourcentage (mesuré par Cedexis pour tous les FAI depuis la France)
  • IOPS : nombre moyen d'opérations d'entrée-sortie par seconde (test 100% en écriture random 4Ko)
  • Bande passante : bande passante moyenne en mégaoctets par seconde (test 100% en écriture séquentielle 1Mo)
  • CPU / Events/sec : nombre moyen d'événements traités par seconde (partant de 32 process lancés toutes les 60 secondes avec l'outil SysBench)
  • RAM / Vitesse transfert : vitesse de transfert moyenne en mégaoctets par seconde

 

Cloud : comparatif de prix

IBM SoftLayer progresse de deux positions dans le palmarès dans la catégorie Prix, pour se hisser à la sixième position de cet indice. Le cloud tire profit d'une nouvelle politique tarifaire. Elle se traduit par une baisse des prix sur les ressources CPU et RAM, et un nouveau mode de calcul des prix sur le trafic sortant qui "permet de mutualiser et réaffecter le trafic entre plusieurs machines virtuelles d'un même pool", indique Anthony Sollinger.

Quant à la hausse des prix des instances Azure intervenue cet été sur la zone Europe de l'Ouest, elle engendre un repli de deux positions pour Microsoft sur cette zone.

Fournisseurs Indice prix Instance "type M" Linux Instance "type M" Windows Cas client n°1 Cas client n°2 Cas client n°3
Classement des prix des clouds par types de projet (CloudScreener)
1- Google Compute Engine   89     27 €  53 €  160 €  544 €  311 €
2- Aruba   86     40 €  40 €  120 €  493 €  369 €
3- Cloudwatt (Orange)  84     36 €  55 €  166 €  443 €  342 €
4- Numergy  64     40 €  56 €  168 €  988 €  392 €
5- Ikoula   55     44 €  76 €  228 €  688 €  397 €
6- IBM SoftLayer   48             
7- Amazon Web Services   47     49 €  86 €  259 €  765 €  428 €
8- Microsoft Azure   45     52 €  91 €  274 €  771 €  434 €
9- Rackspace   30     70 €  89 €  372 €  1 321 €  740 €
10- Joyent   28     78 €  122 €  368 €  1 188 €  655 €

Les prix et performances indiquées pour Numergy sont ceux de l'offre Numergy Cloud version VMware.

  Infrastructure cloud Type de besoin métier
Les types de projet
*Petit projet Trois instances de type "moyenne" + 13 Go/mois de trafic sortant (1Mbps), OS : Windows, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée. Hébergement d'application métier, 30 à 50 utilisateurs, disponibilité : 99,99%
**Projet moyen Six instances de type "moyenne" + 3 instances de type "large" + 75 Go de stockage block, 2 To/mois de trafic sortant (80 Mbps), OS Linux, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée. Hébergement de site d'e-commerce, 300 000 à 500 000 visites par mois, disponibilité : 99,99%
***Grand projet Quatre instances de type "large" + 2 instances de type "extra larges" + 50 Go de stockage block + 250 Go/mois de trafic sortant (8Mbps), OS Linux, utilisation à 50% (365h), sans engagement de durée Hébergement d'application métier, 750 à 1 000 utilisateurs, disponibilité : 99,9%

Méthodologie : le classement CloudScreener / Cedexis / JDN est élaboré grâce à une plate-forme de supervision Performance / Prix / Niveau de service mise au point par CloudScreener, et à l'infrastructure de supervision réseau de Cedexis.

Les indices de prix sur lesquels repose le classement sont calculés à partir de plusieurs indicateurs : le prix d'instances types, et de configurations cloud adaptées à trois périmètres de projet métier. Quant aux indices de performance, ils recouvrent des indicateurs de performance (IOPS, RAM, CPU...), issus du système de supervision de CloudScreener, et les indicateurs de performance réseau de Cedexis.
 

 Lire la méthodologie dans son intégralité:

 

Orange / Google