Comparatif des services cloud orientés container 3. Azure Container Service, l'atout Windows

Avec Azure Container Service, Microsoft entend jouer les trouble-fêtes face au duopole Amazon-Google. Annoncé en septembre, le service est désormais disponible en préversion.

Docker Swarm et Mesosphere DCOS sous le capot

Pour gommer la jeunesse de son offre, Microsoft donne des gages d'ouverture et de flexibilité. Azure Container Service s'appuie sur des produits déjà largement utilisés. Pour l'orchestration des clusters de containers, le service recourt ainsi aux technologies d'orchestration Docker Swarm et Mesosphere Datacenter Operating System (DCOS).

Schéma d'utilisation de Docker sur Microsoft Azure.

Pour Pablo Lopez de Xebia, Microsoft part avec un train de retard sur ses concurrents sur un marché qui donne la prime au premier. Il salue toutefois le virage pris il y a un an par le patron du groupe, Satya Nadella, vers le monde open source et sa déclaration d'amour pour Java et Linux. A côté de Team Foundation Server, Microsoft s'ouvre aux communautés du Libre.

Des containers bientôt Windows

A ses yeux, la firme de Redmond a aussi un sérieux atout dans sa poche : la promesse de porter des containers dans le monde Windows. "On sait déjà faire tourner Windows 10 sur Docker. L'étape suivante, c'est un Docker Windows", souligne l'expert.

Points forts

Points faibles

Azure Container Service en bref

- L'ouverture et la flexibilité

- La promesse d'un container Windows

- Le service en préversion

- Le retard pris sur Google et AWS

Cloud public / Datacenter