Comparatif des Clouds en décembre 2015

Google se maintient en première place du comparatif CloudScreener / Cedexis / JDN. Progressant de quatre positions, IBM se classe juste derrière.

Sur novembre 2015, Google se maintient en tête du comparatif mensuel des clouds CloudScreener / Cedexis pour le JDN.  Une place que le groupe américain doit toujours, notamment, à sa position de numéro 1 en matière d'offre tarifaire. Progressant de quatre positions comparé à octobre, IBM Softlayer se classe juste derrière. Le cloud d'IBM tire profit d'un niveau de performance en nette amélioration, mais aussi d'un niveau de services accru.

Autre progression ce mois ci, Microsoft passe de la 9e à la 7e place, et ce du fait notamment de nouvelles instances (Dv2) plus puissantes que la famille précédément prise en compte (D/DS). "Cette gamme de machines virtuelles dans le data center d'Azure Europe du Nord, qui est moins cher que celui d'Europe de l'Ouest, est le choix le plus intéressant dans la gamme Microsoft pour les utilisateurs français", estime Anthony Sollinger, co-fondateur et président de CloudScreener. Azure passe, de peu, devant Amazon Web Services au classement général. 

OVH, dont l'offre cloud a été lancée en version finale cet été, est toujours en cours d'intégration dans le classement. Il devrait y apparaître sous peu.
 

Classement général

Classement Fournisseur Indice
Classement général des clouds CloudScreener / Cedexis
1 Google Compute Engine   84   
2 IBM SoftLayer   74   
3 Aruba   73,1   
4 Cloudwatt   72,6   
5 Numergy   68   
6 ikoula   66   
7 Microsoft Azure   65   
8 Amazon Web Services   64,4   
9 Rackspace   64,1   
10 Joyent   56   


Cloud : comparatif des niveaux de service

Le cloud d'IBM monte en puissance en termes de certification en novembre. Softlayer a décroché SOC1 et ISO 27018. "Il dispose maintenant de toutes les certifications SOC et ISO", constate Anthony Sollinger. Un niveau de normalisation qui lui permet de voir son indice de niveaux de service progressé de 10 points. Au final, Softlayer passe de la troisième à la deuxième position de la catégorie. "IBM a également mis en ligne une auto-évaluation de ses services Softlayer auprès de la Cloud Security Alliance (CSA), ce qui constitue la première étape notable avant la certification CSA", note par ailleurs Anthony Sollinger.

Microsoft parvient, lui aussi, à faire progresser son indice de niveaux de service (il augmente de pas moins de 6 points). Un hausse que l'éditeur doit au lancement de ses instances G, désormais disponibles en Europe de l'Ouest, et à l'élargissement qui en découle en termes de gamme de VM au sein de son offre. Ce gain lui permet de talonner IBM dans cette catégorie.

Classement  Fournisseur Indice Service
Classement des Niveaux de service des clouds (CloudScreener)
1 Amazon Web Services   88   
2 IBM SoftLayer   86   
3 Microsoft Azure   85   
4 Google Compute Engine   71   
5 Rackspace   67   
6 Joyent   54   
7 Aruba   47,6   
7 ikoula   47,6   
9 Numergy   45   
10 Cloudwatt   41   

Cliquer sur le tableau pour l'agrandir

Comparatif des services des clouds.  © CloudScreener

Notes : SoftLayer propose des VM jusque 16 cœurs (non vCPU) et 64 Go de RAM, et des solutions "bare metal" au dessus, jusqu'à 40 cœurs et 512 Go RAM. Il affiche un engagement de disponibilité de 100% sur le portail d'administration et le réseau, avec crédit client pour toute interruption au-delà de 30 minutes consécutives (soit 99,93%). Mais il n'offre d'engagement sur la partie compute (VM), mais une garantie de rétablissement de 2h sur le matériel sous-jacent (soit 99,73% mensupas el, sans tenir compte de la remise en état des couches supérieures). Numergy propose un engagement de 99,9% de disponibilité, et 99,99% au travers de ses partenaires revendeurs.


Cloud : comparatif de la performance

Malgré un repli de sa performance sur les disques et la RAM, Ikoula demeure en tête du comparatif Cloud en matière de performance. Parmi les belles progressions de cette catégorie, Microsoft Azure enregistre un indice en hausse de près de 20 points, Il tire profit de l'introduction des instances Dv2. "Leur performance est de l'ordre de 30 à 40% supérieure à celle de la famille D/DS", estime-t-on chez CloudScreener. De son côté, Rackspace passe de la huitième à la sixième place (avec un indice en hausse de 20 points) grâce à l'amélioration de ses indicateurs en matière de disque et RAM.

En septième position en octobre, Softlayer décroche la quatrième place en novembre dans cette catégorie des performances (+15 points). Il tire profit d'une performance en matière de RAM nettement meilleure. 

Classement des performances des clouds CloudScreener / Cedexis
    Réseau* Réseau* Disque** Disque** CPU** RAM**
Fournisseurs Indice Tps de réponse en ms Tx de dispo IOPS Bande passante en Ko/s Events/s Vitesse transfert en Mo/s
1- Ikoula  95    44 99,20% 3 391 165 671 122 1 320
2- Numergy   95    43 99,32% 13 886 532 328 63 2 805
3- Google Compute Engine   92    47 99,32% 1 496 73 980 76 2 036
4- IBM SoftLayer   92    47 99,33% 12 124 112 645 65 1 621
5- Cloudwatt   91    42 99,25% 1 499 194 284 58 1 468
6- Rackspace   90    51 99,28% 2 133 38 546 138 1 857
7- Joyent   88    51 99,28% 3 630 182 290 47 2 184
8- Aruba   85    47 99,32% 7 416 81 693 54 2 423
9- Microsoft  Azure   63    74 99,01% 858 24 022 72 735
10- Amazon Web Services   60    68 98,95% 2 664 28 055 35 887
Référence    60 99,30% 1 500 150 000 80 1 500

* Mesures Cedexis
** Mesures CloudScreener

Définitions :

  • Temps de réponse : temps de réponse médian en millisecondes (mesuré par Cedexis pour tous les FAI depuis la France)
  • Taux de disponibilité : taux de disponibilité médian en pourcentage (mesuré par Cedexis pour tous les FAI depuis la France)
  • IOPS : nombre moyen d'opérations d'entrée-sortie par seconde (test 100% en écriture random 4Ko)
  • Bande passante : bande passante moyenne en mégaoctets par seconde (test 100% en écriture séquentielle 1Mo)
  • CPU / Events/sec : nombre moyen d'événements traités par seconde (partant de 32 process lancés toutes les 60 secondes avec l'outil SysBench)
  • RAM / Vitesse transfert : vitesse de transfert moyenne en mégaoctets par seconde


Cloud : comparatif de prix

C'est désormais les instances Azure du centre de données d'Europe du Nord de Microsoft qui sont prises en compte dans le cadre de ce comparatif Cloud CloudScreener / Cedexis/ JDN. Elles sont environ 13% moins chères que celles du data center Europe Ouest du groupe américain. Ce changement permet à Microsoft de progresser de deux positions dans la catégorie des prix du classement, et de passer devant IBM et Amazon dans ce domaine.

"L'effet de change euros - dollars pénalise légèrement les fournisseurs dont la grille de prix est en dollars uniquement", ajoute Anthony Sollinger chez CloudScreener.

Fournisseurs Indice prix Instance "type M" Linux Instance "type M" Windows Cas client n°1 Cas client n°2 Cas client n°3
Classement des prix des clouds par types de projet (CloudScreener)
1- Google Compute Engine   87     28 €  55 €  168 €  569 €  326 €
2- Aruba   87     40 €  40 €  120 €  493 €  369 €
3- Cloudwatt   85     36 €  55 €  166 €  443 €  342 €
4- Numergy  64     40 €  56 €  168 €  988 €  392 €
5- Ikoula   55     44 €  76 €  228 €  688 €  397 €
6- Microsoft Azure   47     50 €  88 €  265 €  749 €  420 €
7- IBM SoftLayer   46     61 €  73 €  231 €  776 €  542 €
8- Amazon Web Services   46     51 €  90 €  271 €  800 €  448 €
9- Rackspace   35     73 €  93 €  282 €  1 108 €  651 €
10- Joyent   25     81 €  128 €  385 €  1 243 €  686 €

Les prix et performances indiquées pour Numergy sont ceux de l'offre Numergy Cloud version VMware.

  Infrastructure cloud Type de besoin métier
Les types de projet
*Petit projet Trois instances de type "moyenne" + 13 Go/mois de trafic sortant (1Mbps), OS : Windows, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée. Hébergement d'application métier, 30 à 50 utilisateurs, disponibilité : 99,99%
**Projet moyen Six instances de type "moyenne" + 3 instances de type "large" + 75 Go de stockage block, 2 To/mois de trafic sortant (80 Mbps), OS Linux, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée. Hébergement de site d'e-commerce, 300 000 à 500 000 visites par mois, disponibilité : 99,99%
***Grand projet Quatre instances de type "large" + 2 instances de type "extra larges" + 50 Go de stockage block + 250 Go/mois de trafic sortant (8Mbps), OS Linux, utilisation à 50% (365h), sans engagement de durée Hébergement d'application métier, 750 à 1 000 utilisateurs, disponibilité : 99,9%

Méthodologie : le classement CloudScreener / Cedexis / JDN est élaboré grâce à une plate-forme de supervision Performance / Prix / Niveau de service mise au point par CloudScreener, et à l'infrastructure de supervision réseau de Cedexis.

Les indices de prix sur lesquels repose le classement sont calculés à partir de plusieurs indicateurs : le prix d'instances types, et de configurations cloud adaptées à trois périmètres de projet métier. Quant aux indices de performance, ils recouvrent des indicateurs de performance (IOPS, RAM, CPU...), issus du système de supervision de CloudScreener, et les indicateurs de performance réseau de Cedexis.
 

 Lire la méthodologie dans son intégralité:

 

IBM / Google