Comparatif des offres de cloud orientées IoT 2. AWS IoT, une intégration aux services cloud d'Amazon

L'offre d'Amazon Web Services ressemble en de nombreux points à celle d'Azure. AWS fournit aussi des kits de développement (SDK) conçus pour connecter les différents appareils connectés à ses services cloud. Il va même plus loin en proposant d'acheter sur Amazon des kits de démarrage, associant des cartes ou des capteurs avec le bon SDK. Des produits d'Intel et de Dragonboard sont au catalogue.

Un moteur de règles pour affecter les flux aux bons services AWS

Ces SDK prennent en charge les langages C, JavaScript et Arduino. L'échange des messages avec AWS IoT se fait via les protocoles MQTT ou HTTP 1.1. AWS IoT prend en charge la méthode d'authentification maison, appelée "SigV4", ainsi que le certificat X.509. Un registre affecte, par ailleurs, une identité unique à chaque appareil.

Une fois les données remontées dans le cloud d'AWS, un moteur de règles les achemine vers le service adéquat - AWS Lambda, Amazon Kinesis, Amazon S3, Amazon Machine Learning, Amazon DynamoDB – qui va assurer leur traitement. Une règle peut se déclencher quand, par exemple, un capteur mesure une température supérieure à un seuil préalablement défini.  A noter qu'AWS propose une version "Shadow" qui conserve le dernier état transmis d'un appareil, même si celui-ci est déconnecté.

Points forts

Points faibles

AWS IoT en bref

- Intégration complète dans l'univers d'AWS

- Kits de démarrage associant SDK et hardware

- La jeunesse de l'offre

- L'absence – pour l'heure – de scenarii métiers

Javascript / SDK