Google Apps vs Office 365 vs Amazon WorkMail : le comparatif Office 365, du tout intégré à la digital workplace

Office 365 est originellement un assemblage d'applications développées de manière indépendante. Depuis 2013, Microsoft s'est attelé à en faire une offre intégrée dont le point d'entrée est la messagerie (Exchange, Outlook), associée à la messagerie instantanée (Skype Entreprise). Ensuite venant la couche collaborative avec Yammer, OneDrive et SharePoint. Un déploiement progressif qui séduit un grand nombre d'entreprises du CAC 40.

Pour donner une cohésion d'ensemble, Microsoft a mis du liant entre ces différentes applications. Les fils de discussion du réseau social d'entreprise Yammer apparaissent ainsi dans Sharepoint Online. Toutefois, la multiplication des rachats et des annonces a récemment jeté le trouble sur la stratégie suivie.

Delve : le portail informationnel de l'utilisateur

Selon Bastien Le Lann, Yammer pourrait disparaître dans trois ou quatre ans avec l'arrivée de Delve et d'Office Graph. Delve a pour ambition de devenir le portail informationnel de l'utilisateur en agrégeant son actualité mais aussi l'activité de son cercle de travail, par exemple les modifications apportées par ses collègues sur un document. Un bon moyen de lutter contre l'infobésité. Delve est le premier outil reposant sur l'Office Graph : une brique transverse qui a pour but de recenser, au sein de l'offre Microsoft, les activités sociales et collaboratives des utilisateurs.

Delve a pour ambition de devenir le portail informationnel de l'utilisateur en agrégeant son actualité mais aussi l'activité de son cercle de travail.  © Capture JDN

Autre lancement, celui de l'Office Store : une place de marché qui vise à recenser des applications tierces permettant d'étendre l'univers Office 365. Elle laisse ainsi l'utilisateur créer de toutes pièces sa propre digital workplace en ajoutant les modules de son choix. Mais pour Bastien Le Lann, la maturité n'est pas encore là en entreprise. "Seuls quelques utilisateurs avertis pourront en faire bon usage", prévient-il.

Une grille tarifaire complexe

De même, la sortie prochaine d'Office 365 Planner (actuellement en version de test) jette le flou sur les intentions de Microsoft sur le terrain de la productivité. Sachant que le groupe a aussi récemment racheté les gestionnaires de tâches Wunderlist et Sunrise. Objectif : tuer la concurrence alors que ce marché est particulièrement dynamique avec des acteurs comme Trello, Slack, Atlassian ou Asana.

Enfin, on peut déplorer la complexité de la grille tarifaire avec pas moins de sept offres - passant de 4,20 euros (avec Business Essentials) à 29,50 euros par utilisateur et par mois (E5).

Points forts

Points faibles

Office 365 en bref

- L'ancrage historique de Microsoft dans la bureautique d'entreprise

- L'étendue et la richesse fonctionnelle de la suite

- Le manque de lisibilité sur la stratégie suivie (annonces, rachats)

- La complexité de l'offre tarifaire

Google / Collaboratif