Dossier Comparatif : 3 offres cloud de messagerie Exchange... hébergées en France

De plus en plus d'entreprises sont disposées à basculer leur messagerie dans le cloud. A condition qu'elles soient hébergées en France. Zoom sur trois offres.

Porte d'entrée dans le cloud, la messagerie est souvent la première à monter dans le nuage. Les PME sont particulièrement enclines à externaliser cette brique. Ce qui leur évite d'avoir à investir dans des serveurs interne et de les maintenir. Pour autant une boîte aux lettres contient des données particulièrement critiques (e-mails, contacts, calendriers, annuaire d'entreprise…) dont la localisation devient un critère rédhibitoire.

Dans ce dossier, le JDN a retenu trois offres de messagerie Microsoft Exchange hébergées en France : Global SP (datacenter à Paris), Openhost (Nantes) et OVH (Roubaix). Antispam et antivirus intégrés, sauvegarde automatique, chiffrement… Ces prestataires mettent en avant leur capacité à sécuriser les données - au-delà des mécanismes propres à Exchange. Dans la version 2016 de sa solution, Microsoft a notamment renforcé la fonctionnalité de "Data Loss Prevention" - qui avertit l'utilisateur que son message contient des données sensibles.

La prise en charge des terminaux mobiles à l'ère du Byod

Capture de l'interface graphique web  de Microsoft Exchange 2016.  © Capture JDN

A première vue, ces offres dites "Hosted Exchange" se ressemblent beaucoup tant au niveau de la capacité de stockage – 50 Go généralement par compte –, que du taux de disponibilité – supérieur à 99,9 %. De même, leurs formules s'étendent aux outils de collaboration Skype Entreprise et SharePoint, et proposent la synchronisation avec les terminaux mobiles.

Avec le phénomène du Byod, ce dernier point devient particulièrement important. "La consultation de la messagerie se fait de plus en plus sur smartphone et tablette", rappelle Frédéric Bourzeix, directeur technique de Global SP. Il convient donc de voir quels terminaux iOS, Android, Windows Phone, BlackBerry sont pris en charge par le prestataire et si la synchronisation est payante. Par ailleurs, il est recommandé également d'étudier combien d'appareils peuvent être utilisés par compte utilisateur.

Migration, administration et réversibilité

D'autres critères ont aussi leur importance comme les services proposés pour assurer la migration des messageries existantes - Zimbra, Lotus Notes, Gmail… – vers Exchange. Inversement, y a-t-il un engagement contractuel de réversibilité des données (depuis les archives au format .pst) ? Enfin, l'entreprise doit pouvoir à distance, depuis une console d'administration, ajouter ou supprimer un compte, gérer les services associés, sans avoir à passer par le prestataire.

On notera l'absence d'Orange Business Services dans ce dossier, les offres qu'il propose étant difficilement comparables avec les autres acteurs du marché. L'opérateur historique a, en effet, fait le choix d'associer la messagerie à Office 365 dans sa solution Office Together. OBS propose bien un service de messagerie Exchange outsourcée mais uniquement destiné aux entreprises de plus de 5 000 utilisateurs. Cette offre, baptisée "Business Together Messagerie Microsoft Managé", est hébergée sur différents sites à travers la planète (Singapour, Reston, Francfort, Atlanta…).

Serveurs