Apple va en partie migrer du cloud d'Amazon à celui de Google

Apple va basculer certaines de ses données d'AWS au cloud de Google. Un contrat qui pourrait rapporter à Mountain View une très belle référence... et au moins 400 millions de dollars.

Dirigé depuis peu par la co-fondatrice de VMware Diane Green, le cloud de Google enchaine les belles nouvelles références en ce début d'année. Après avoir convaincu Spotify, Mountain View aurait un nouveau client de poids : Apple. C'est du moins ce que plusieurs sources ont affirmé, à Re/code ou à CRN.

CRN annonce un beau montant : Apple dépenserait ainsi entre 400 et 600 millions de dollars dans le cloud de Google. Il n'a pas pu être précisé s'il s'agissait du montant total, ou de l'abonnement annuel. 

Le contrat aurait été signé l'année dernière, et permettrait à Cupertino de réduire sa dépendance à Amazon. Un rapport de Morgan Stanley indiquait le mois dernier qu'Apple dépensait près d'un milliard de dollars par an dans AWS. La firme à la pomme a déjà indiqué, dans un livre blanc sortie en 2015, que ses services iCloud reposaient en fait sur le cloud d'Amazon (S3) et sur Azure de Microsoft. La migration d'AWS vers Google ne sera toutefois pas complète, car Apple doit continuer à recourir à AWS.

Reste à savoir si Cupertino sera un client fidèle. Rien n'est moins sûr : l'entreprise de Tim Cook doit en effet construire de nouveaux datactenters (en Arizona, en Irlande et au Danemark), et s'en servir pour héberger les données qui sont actuellement gérées par Microsoft, Amazon et donc Google dans leur cloud respectif. Cela n'en reste pas moins une très belle signature pour Google : d'après les dernières estimations, le cloud de Google n'aurait généré l'année dernière qu'un demi-milliard de dollars de chiffre d'affaires.

Google / Apple