Intel mise sur le cloud pour réduire sa dépendance aux PC

Le CEO du fondeur mise sur le cloud, les datacenters, mais aussi la 5G et l'internet des objets. Il revient aussi sur la loi de Moore.

Victime de la crise du marché du PC, Intel est en train de se repositionner. La semaine dernière, le fondeur annonçait que sa restructuration allait passer par le licenciement de pas moins de 12 000 salariés, soit plus du dixième de ses effectifs mondiaux. Aujourd'hui, son CEO Brian Krzanich a pris la plume pour dévoiler les axes stratégiques qu'il allait suivre. Il y en a cinq.

Le premier : le cloud, avec à la clé des processeurs haut de gamme, taillés pour de gros datacenters, la virtualisation et l'analytics. Le deuxième : l'internet des objets, dans lequel Intel range… les PC. Sur le terrain de l'IoT, Brian Krzanich parie plus précisément sur une croissance dans les véhicules autonomes, le secteur industriel et celui du  Retail.  Troisième pilier : les nouvelles solutions de mémoire et de circuit logique programmable. Intel cite des technologies maison, comme Rack Scale, 3D XPoint ou encore les FGPA ou la photonique intégrée sur silicium, les annonçant comme "bientôt en production après des années de recherche". La 5G, et la connectivité, constituent le 4e axe.

Brian Krzanich aborde la loi de Moore dans son 5e point, pour affirmer qu'Intel continuera d'investir pour essayer de la respecter - notamment, en réduisant le coût des transistors par deux. Pas sûr toutefois que le groupe parvienne à améliorer la finesse de gravure à la même cadence.

Intel / PC