Traduction : Facebook abandonne Bing pour son système de machine learning

Le réseau social a jugé que Bing n'arrivait pas toujours à bien traduire le langage utilisé par ses utilisateurs, et a mis au point son propre système pour proposer de meilleures traductions.

Facebook dit au revoir à Bing pour la traduction. La technologie de Microsoft était utilisée par Facebook depuis 2011 pour traduire le contenu rédigé sur le réseau social, mais elle est aujourd'hui abandonnée. A la place, Facebook préfère utiliser son propre système, qui repose sur du machine learning. C'est ce qu'a expliqué Alan Packer, en charge des technologies liées au langage chez Facebook, lors d'une conférence à San Francisco.

D'après Alan Packer, Bing ne traduisait pas assez bien le langage réellement utilisé entre amis, avec ses codes, ses expressions idiomatiques, ses métaphores et son argot. Le réseau social a donc voulu mettre au point un système intelligent, et entraîné par l'énorme quantité de messages rédigés sur Facebook. Deux milliards de textes sont en effet traduits chaque jour sur le réseau social, et la moitié des utilisateurs y consultent des traductions chaque mois. Facebook a donc de quoi entraîner et peaufiner son système de traduction. Aujourd'hui, le réseau social est tellement confiant dans certaines de ses traductions, qu'il songerait à proposer parfois directement le message traduit, et ne proposer qu'en option de voir le message original…

Facebook / Bing