Résultats d'Oracle : Larry Ellison s'emballe, et se voit déjà le roi du cloud

Commentant ses résultats annuels, le fondateur d'Oracle a affirmé que son entreprise "avait une chance" d'être la première à générer en un an 10 milliards de dollars grâce au cloud. Mais rien n'est moins sûr.

Évidemment, hormis un chiffre d'affaires (en légère baisse, de 3%) et des bénéfices (en baisse aussi, de 10%), il y a un élément qui intéresse particulièrement dans les résultats financiers annuels d'Oracle : le cloud. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Larry Ellison, le fondateur de l'entreprise, a bombé le torse en commentant la forte croissance enregistrée dans ce domaine.  

Sur l'année, le chiffre d'affaires d'Oracle tiré du cloud (IaaS, PaaS et SaaS) a atteint 2,9 milliards de dollars, soit 36% de plus qu'en 2015. En enlevant le IaaS, le chiffre s'élève à 2,2 milliards de dollars, soit là encore une progression remarquable, de près de 50% en un an. De belles tendances haussières qui ont visiblement donné des ailes à Larry Ellison. Ce dernier a expliqué qu'il pensait que son entreprise "avait une chance d'être la première à atteindre les 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel tiré du SaaS et du PaaS".

C'est un peu vite dit. Salesforce est objectivement mieux parti : l'entreprise de Marc Benioff, qui pense un jour atteindre les 20 milliards de chiffre d'affaires grâce au cloud, devrait enregistrer cette année 8,3 milliards de dollars. Bien loin des 2,2 milliards générés par Oracle. Et du côté d'Amazon, il est vrai positionné plutôt sur le IaaS que n'a pas évoqué Larry Ellison, la barre des 10 milliards devrait être franchie dès cette année.

SaaS / Oracle