Chez Orange, Cloudwatt passe à l'ère du cloud 2.0

Le IaaS d'Orange s'oriente vers le Container as a Service. Objectif : faciliter la gestion des environnements Docker. Le cloud est aussi doté d'une 2e zone de disponibilité.

Après avoir intégré Cloudwatt à son offre, Orange Business Services (OBS) poursuit ses investissements dans le cloud souverain. Dans le sillage des plus grands clouds mondiaux (Amazon Web Services, Microsoft Azure ou Google Cloud Platform), le IaaS d'OBS vient d'être doté d'une offre de Container as a Service (CaaS). Elle est pour l'instant disponible en bêta. Son objectif ? Faciliter la gestion du cycle de vie des environnements Docker. 

Cette nouvelle brique repose directement sur OpenStack, le framework open source retenu historiquement par Cloudwatt pour supporter son infrastructure. Via le composant Magnum de ce dernier, c'est l'orchestrateur Kubernetes de Google qui met en musique les containers.

L'orchestrateur Kubernetes de Google sous le capot

"Kubernetes va gérer l'équilibrage de charge entre les nœuds du cluster, ainsi que le dimensionnement en répliquant dynamiquement les containers au sein des nœuds en fonction des besoins en ressource. L'idée est ainsi de proposer un framework complet orienté container qui permettra de déployer une architecture de microservices", commente Thierry Chaumeron, responsable de produits Cloudwatt chez OBS. Le cluster Kubernetes devra être déployé sur un ensemble de machines virtuelles (VM) Cloudwatt pré provisionnées. "Au-delà d'un certain niveau de ressource consommée, il est possible via l'API de Magnum de commander l'ajout automatique de nouvelles VM", complète Thierry Chaumeron.

L'ouverture d'une deuxième zone de disponibilité

Au-delà de cette nouvelle orientation container, Cloudwatt se devait également de renforcer la robustesse de sa plateforme. L'enjeu ? Se donner, d'abord, les moyens de motoriser plusieurs projets internes à OBS. En 2013, la filiale de services d'Orange avait déjà choisi Cloudwatt comme socle de son offre cloud de stockage (Flexible Storage). Mais depuis l'acquisition de Cloudwatt, OBS a intensifié le recours au IaaS. Un domaine est évoqué : le traitement de données IoT, en provenance de capteurs et compteurs connectés (pour servir notamment des offres comme Flexible Data ou Live Objects). Ce n'est pas tout. Suite au contrat cadre signé en 2015 avec la DINSIC (Direction interministérielle numérique des systèmes d'information et de communication), "nous devons également anticiper la montée en puissance de projets menées pour le compte de l'Etat" précise-t-on chez OBS.

Cloudwatt désormais présent sur deux data centers

Pour relever ce défi du passage à l'échelle, Cloudwatt annonce officiellement l'ouverture d'une deuxième zone de disponibilité. Historiquement installée dans le data center d'Orange à Val-de-Reuil, son infrastructure est désormais, aussi, présente au sein du centre de données de l'opérateur historique à Rueil-Malmaison. "La relative proximité de ces deux centres nous assure des transactions intersite avec une latence de 5 millisecondes. Ce qui permet d'envisager des architectures distribuées sur les deux implantations, en mode actif-actif", souligne Thierry Chaumeron.

Une console de services managés en self service

Toujours dans l'optique de mieux répondre aux problématiques de production, OBS enrichit Cloudwatt d'une nouvelle console combinant les principaux services nécessaires pour manager un système en mode cloud. Il combine outils de supervision, de gestion de connexion, d'ordonnancement, d'orchestration de déploiement, de sauvegarde... "C"est un environnement complet de services managés en self service taillé pour l'offre Cloudwatt", résume Thierry Chaumeron.

Côté réseau, l'offre Cloudwatt a par ailleurs été intégrée à la Business VPN Galerie d'OBS. Ce qui permet aux entreprises clientes de la VPN Galerie d'activer des liens haut débit en VPN (MPLS) vers l'infrastructure de Cloudwatt sans avoir à tirer une fibre. De quoi mettre en place "très simplement" des réseaux d'entreprise étendus englobant des systèmes installés sur le IaaS. Enfin, OBS affirme avoir réglé les problèmes de stabilité qui affectait le backend du SDN  de Cloudwatt - basé sur OpenContrail de Juniper. Des problèmes qui avaient pu être détectés dans le cadre du comparatif mensuel des clouds du JDN.

A lire aussi :

Orange / Datacenter