Cloud : Microsoft pourrait dépasser Amazon d'ici 2019 dans les grandes entreprises

Le niveau d'adoption du cloud de Microsoft pourrait exploser d'ici 3 ans dans les grandes entreprises. C'est ce qu'indique une étude de Morgan Stanley réalisée auprès de 100 DSI.

Le niveau d'adoption de Microsoft Azure dans les grandes entreprises pourrait bien passer devant celui d'Amazon Web Services (AWS) d'ici 2019. C'est ce qu'estime Morgan Stanley. L'indicateur est issu du dernier baromètre de la banque américaine sur les tendances technologiques au sein des directions des systèmes d'information (cette étude est relayée par nos confrères de GeekWire).

21% des 100 grandes entreprises interrogées par Morgan Stanley sont aujourd'hui utilisatrices d'AWS, et 12% de Microsoft Azure. Mais quand on leur demande de se projeter en 2019, 31% des répondants affirment qu'ils auront alors recours au cloud de Microsoft (à la fois côté IaaS et PaaS), contre 30% à celui d'Amazon...

30% des applications d'entreprise dans le cloud public d'ici fin 2017

Le recours au cloud privé va se raréfier

Dans le même temps, les clouds privés pourraient bien se raréfier au sein des grandes organisations. Alors qu'il sont 55% à mettre en œuvre ce type d'infrastructure cloud actuellement, les DSI consultés par Morgan Stanley sont 10% à indiquer vouloir continuer à utiliser un IaaS non-public d'ici fin 2019. 

Toujours d'après l'étude de Morgan Stanley, la migration d'applications vers le cloud public pourrait, sans surprise, beaucoup s'intensifier dans les mois qui viennent, toujours au sein des grands groupes. La banque américaine estime que 30% de leurs applications d'entreprise reposeront sur des clouds publics d'ici fin 2017, contre 14% aujourd'hui. Dans le même temps, la part de leurs applications installées en interne (on-premise) pourrait passer, elle, de 71% à 58%.

Indicateur tiré du baromètre 2016 de Morgan Stanley sur les tendances technologiques des DSI ("2016 CIO Survey"© Morgan Stanley

 

Microsoft / Azure