Google rachète Kifi pour renforcer Spaces, son alternative à Slack

En vue de renforcer son outil de travail collaboratif temps réel, le groupe de Mountain View a acquis une technologie dessinée pour faciliter le partage de liens.

Google a acquis Kifi : une start-up éditant une technologie conçue pour faciliter la gestion et le partage de liens. Les modalités de l'opération n'ont pas été communiquées. La solution de Kifi se présente sous la forme d'extensions pour Chrome et Firefox conçues qui gérer la collecte de liens sur Internet et la recherche au sein des pages correspondantes. L'outil donne aussi la possibilité d'annoter les pages retenues et de gérer leur partage par thématiques. Kifi s'intègre également à Slack en vue d'indexer les liens échangés par le biais de l'outil de communication temps réel. 

L'équipe de Kifi doit rejoindre les ingénieurs qui développent Spaces : la messagerie instantanée de Google orientée vers le travail collaboratif. Spaces est comparable en nombreux points à Slack. Il permet comme lui de créer des groupes correspondant à des projets ou des centres d'intérêt. Dans la même logique que son concurrent, les membres des groupes ont la possibilité de s'envoyer des messages, ces derniers étant indexés pour être aisément retrouvés via un moteur de recherche. Comme Kifi, Spaces se présente sous la forme d'extension (Chrome). Il dispose par ailleurs d'apps pour iOS et Android.

En attendant une annonce plus précise sur les synergies technologiques qui pourraient naître de ce rachat, Kifi a indiqué que son application ne serait plus maintenue à moyen terme.

Google / Moteur de recherche