Slack investit dans 14 sociétés... dont une française

Le spécialiste de la collaboration en temps réel révèle la liste des start-up dans lesquelles il a injecté des fonds. Trois d'entre elles étaient déjà connues. Le Français Birdly est aussi cité.

En partenariat avec six sociétés d'investissement californiennes, Slack avait annoncé, fin 2015, la création d'un fonds de capital-risque de 80 millions de dollars. Objectif de l'éditeur : soutenir les start-up développant des applications basées sur son environnement de collaboration en temps réel. Slack avait alors précisé déjà financer trois entreprises : Howdy, Awesome et Small Wins.

En plus de ces trois premiers investissements, la société de Stewart Butterfield dévoile les noms de 11 autres jeunes pousses dans lesquelles elle a injecté des fonds . Elles proposent des applications pour Slack dans des domaines très divers, de la gestion financière (Abacus) à la gestion des connaissances (Butter.ai) en passant par la gestion du capital humain (Konsus, Wade and Wendy, Growbot) et la gestion d'équipe (Candor et Lattice). Voir la liste complète sur le site de Slack.

L'une de ces sociétés est française. Il s'agit de Birdly. Elle édite une app pour connecter Slack à divers outils de CRM (Salesforce, Zendesk ou encore Stripe).

"Nous sommes ainsi présents au capital de 14 entreprises. Au total, nous avons injecté 1,97 million de dollars de nos propres fonds combinés à un investissement de 30 millions de dollars issu de la communauté des investisseurs", précise Slack. 

Slack revendique désormais 600 applications tierces intégrées avec sa plateforme, et présentent dans son app store. "Rien qu'au cours du dernier mois, 200 nouvelles apps ont été ajoutées à notre App Directory", précise l'éditeur.

A lire aussi :

 

 

Slack / Centre commercial