Cloud : les actus qu'il ne fallait pas manquer cet été

Le Cloud n'a pas pris de vacances cet été. Entre rachats et IPO, voici les principales annonces intervenues ces dernières semaines dans ce secteur.

OVH devient une licorne

Dans le sillage de Vente-privee.com, Criteo ou BlaBlaCar, l'hébergeur roubaisien entre dans le cercle très fermé des licornes françaises. La nouvelle a été officialisée sur Twitter par le fondateur du groupe Octave Klaba. OVH est ainsi valorisé plus d'un milliard d'euros. L'annonce fait suite à une levée de fonds de 250 millions d'euros dévoilée mi-août. L'opération a été conclue auprès des fonds nord-américains KKR et TowerBrook Capital Partners (voir l'article des Echos). Le groupe dont le siège restera basé à Roubaix demeurera contrôlé par la famille Klaba. 

Le tour de table vient compléter un plan d'investissement annoncé en février.  Un plan sur 5 ans qui vise à renforcer la présence d'OVH à l'international - avec à la clé la construction de 12 nouveaux data centers (en plus des 17 que possède aujourd'hui le groupe). La levée de fonds doit permettre à OVH d'investir un total de 1,5 milliard d'euros, contre 1 milliard initialement prévu dans le cadre de ce plan.

Oracle absorbe NetSuite pour 9,3 milliards de dollars

Le géant américain de l'ERP et des bases de données poursuit son offensive dans le cloud avec une nouvelle acquisition. Le groupe de Larry Ellison a annoncé un accord en vue de mettre la main sur NetSuite : un éditeur de progiciel de gestion intégrée en mode SaaS (combinant CRM, gestion financière, e-commerce...). L'opération est estimée à 9,3 milliards de dollars. 

Larry Ellison avait annoncé en juin vouloir faire d'Oracle la première société à tirer 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires du cloud (SaaS et du PaaS). Pour l'heure, le groupe réalise 2,2 milliards de dollars sur ces segments. Un niveau que son grand rival Salesforce dépasse largement. L'éditeur de San Francisco prévoit de réaliser de son côté pas moins de 8,3 milliards de dollars dès cette année dans le cloud. Du coup, la direction d'Oracle sait pertinemment qu'il lui sera difficile de combler son retard sans réaliser de rachat. Les 1,2 milliard de dollars de chiffre d'affaires prévus par NetSuite pour son exercice fiscal 2017 devrait lui permettre de réduire l'écart. 

Supercalculateur : HPE s'offre SGI

Vieille dame du secteur informatique, Silicon Graphics International (SGI) est acquise par Hewlett-Packard Enterprise (HPE). Acteur historique des stations de travail et des serveurs, SGI s'était recentré dans les années 2000 sur le terrain du calcul haute performance (HPC). La société est acquise par HPE pour 275 millions de dollars. 

HPE compte notamment sur les technologies de SGI pour se renforcer dans les supercalculateurs. En nette perte de vitesse, SGI a réalisé 553 millions de dollars de chiffre d'affaires l'année dernière, contre 767 millions de dollars en 2013. Dans le dernier classement mondial des supercalculateurs les plus puissants (Top500), SGI apparaît à 18 reprises - dont 9 fois parmi les 100 premiers. Sa meilleure place dans ce palmarès (11e position) revient d'ailleurs à une machine française : le supercalculateur Pangea de Total (lire notre article : Classement des supercalculateurs : la Chine triomphe, la France progresse).

Talend : une entrée au Nasdaq réussie 

L'éditeur français de logiciel a fait une entrée remarquée au Nasdaq. C'était le 29 juillet dernier. Les demandes de souscription ont été plus importantes que prévu. Le prix de l'action a ainsi pu être relevé. D'une fourchette de 15 à 17 dollars, la valeur d'introduction a été établie à 18 dollars. Ce qui, au final, a permis à l'expert de l'intégration de données de lever 94,5 millions de dollars. A l'issue du premier jour de cotation, le titre de Talend s'échangeait 25 dollars à la clôture. 

Salesforce poursuit ses emplettes

Le géant du SaaS poursuit sa politique de croissance externe. Début août, Salesforce annonçait avoir acquis Quip pour 582 millions de dollars. Fondé par Bret Taylor, ex-CTO de Facebook, cet éditeur américain commercialise un outil de traitement de texte en mode cloud. Sa valeur ajoutée ? Intégrer une messagerie instantanée pour optimiser la collaboration autour des documents. 

Autres opérations annoncées par Salesforce cet été : les rachats de Coolan (un spécialiste de l'optimisation des infrastructures de centre de données) et de BeyondCore (une technologie de "data discovery"). Les modalités financières de ces deux acquisitions n'ont pas été dévoilées. 

App store orientée cloud : Google croque Orbitera 

Orbitera propose aux éditeurs d'offre cloud une place de marché pour faciliter la commercialisation de leurs applications. Elle prend en charge la gestion de l'activation, le pilotage et la facturation des logiciels en mode SaaS. "Cette acquisition ne va pas simplement nous permettre d'améliorer la prise en charge de vendeurs de logiciel sur Google Cloud Platform, mais fournira aussi à nos clients une flexibilité plus grande dans une approche multi-cloud", indique Google (lire le post officiel de cette annonce). L'acquisition d'Orbitera aurait été bouclée pour un peu plus de 100 millions de dollars (dixit Techcrunch).

 

Et aussi : 

 

Intel / Serveurs