HPE vend, en partie, son activité de logiciel pour 8,8 milliards de dollars

La société de solutions informatiques pour l'entreprise issue de la scission de HP transfère son activité d'édition de logiciel à une joint-venture créée avec Micro Focus. Une entreprise commune dont elle détiendra la majorité du capital.

Des rumeurs circulaient depuis quelques jours sur un projet de vente de l'activité d'édition logicielle de HPE. L'information se confirme. La société de solutions informatiques pour l'entreprise issue de la scission de HP vient en effet d'annoncer qu'elle cédait une partie des actifs de cette activité à Micro Focus. L'opération va passer par la création d'une entreprise commune avec l'éditeur britannique (lire le communiqué). Les actionnaires d'HPE détiendront 50,1% des parts de la nouvelle entité. Le montant de la cession est estimée à 8,8 milliards de dollars - dont 2,5 milliards versés en numéraire.

Une stratégie de recentrage 

"En lançant HPE, nous souhaitions créer un fournisseur leader de l'hybride IT, en construisant une infrastructure 'software-defined', de nouvelle génération et sécurisée. Une infrastructure qui oriente les centres de données vers le multi-cloud, et qui permet notamment l'émergence des terminaux intelligents ou de l'IoT dans les décennies à venir", indique Meg Whitman, CEO d'HPE. 

Une stratégie de positionnement qui avait déjà amené HPE à céder un certain nombre d'activités dans une optique de recentrage. "La vente de TippingPoint [...] et la création d'une co-entreprise avec CSC pour notre activité de services s'inscrivent dans cette logique", rappelle Meg Whitman. 

Le lancement de la joint-venture avec Micro Focus n'est donc qu'un nouveau chapitre de cette stratégie.

HPE n'entend pas sortir du segment logiciel

Enregistrant 3,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires, la branche de HPE dans le logiciel était notamment issue des acquisitions d'Autonomy en 2011 (pour 10,3 milliards de dollars) et de Mercury Interactive en 2006 (pour 4,5 milliards). Elle commercialise des solutions de Big Data, d'Application Delivery Management, de sécurité informatique ou encore de gouvernance IT. 

"Je veux être claire : HPE ne se sort pas du segment logiciel. Le logiciel demeure un facilitateur clé de notre stratégie, mais nous devons avoir les bons actifs pour gagner sur notre marché cible", précise Meg Whitman. "En évoluant ainsi [via une nouvelle société commune avec Micro Focus NDLR], nous doublons les capacités de l'offre logicielle qui différencie nos solutions d'infrastructure, et qui est critique dans un environnement cloud."

HP