6. Nanocloud « cloudifie » les applications existantes

En octobre 2015, Nanocloud a levé 2 millions d'euros auprès de fonds d'investissement et de Bpifrance. © Capture JDN
Fondée à Paris par trois ingénieurs début 2015, Nanocloud se propose de transformer un logiciel traditionnel, sans modifier ou réécrire son code, puis de l'héberger en mode cloud (privé ou public) afin de le rendre accessible depuis n'importe quel navigateur web (via une diffusion HTML5). Sa solution est notamment basée sur les technologies de virtualisation de Docker. Nanocloud laisse la possibilité de choisir son fournisseur de cloud. La société est notamment partenaire de Microsoft Azure, IBM SolftLayer et Amazon Web Services.