Jusqu'ici rivaux, AWS et VMware lancent une offre commune de cloud hybride

L'offre lancée conjointement par les deux acteurs permet de bénéficier de la pile logicielle de VMWare sur le cloud d'Amazon.

VMware et Amazon Web Services annoncent la signature d'"une alliance stratégique". Selon les termes de cet accord, l'infrastructure de SDDC (pour Software-defined data center) du premier va être portée sur le cloud public du second. Les solutions vSphere, VSAN et NSX de VMware vont ainsi être optimisées pour Amazon EC2 et les futurs services cloud d'AWS orientés bare metal. Disponible en bêta, la nouvelle offre devait être lancée en version définitive mi-2017. Ses tarifs n'ont pas été dévoilés.

L'objectif de VMware et AWS : proposer à leurs clients communs un environnement de cloud hybride et intégré, leur permettant de piloter à la fois leurs workloads on-premise et sur le cloud d'Amazon. L'intégration de la pile logicielle de VMware à AWS doit permettre "une pleine compatibilité des machines virtuelles et une portabilité totale des workloads entre les centres de données internes et le cloud d'AWS", promet-on chez Amazon.

Objectif : faciliter le passage des systèmes sur AWS

"La plupart des entreprises virtualisent déjà des applications avec VMware. En utilisant VMware Cloud on AWS, il sera pour la première fois plus simple pour elles d'opérer un environnement IT hybride cohérent en utilisant les outils existants de VMware sur AWS. Et ce, sans avoir à acquérir du matériel spécifique, réécrire les applications existantes, ou modifier le modèle de gestion des opérations", indique Andy Jassy, CEO d'AWS.

Jusqu'ici, VMware avait tendance à désigner AWS comme un rival, considérant qu'un workload porté par un de ses clients sur Amazon Web Services était perdu pour lui.

De son côté, Amazon suit la voie prise en début d'année par IBM. En février dernier, Big Blue a en effet annoncé un accord similaire avec VMware en vue de porter l'offre de l'éditeur sur son propre cloud (Softlayer). 

VMware / Amazon Web Services