Comparatif : 5 solutions d'archivage en mode cloud 1. AWS Glacier, le pionnier fait dans le froid

Comme pour ses autres offres cloud, Amazon Web Services a ouvert le marché sur le terrain du stockage froid. Lancé en 2012, Amazon Glacier est, comme son nom l'indique une solution d'archivage de données froides. Le tarif de 0,007 dollar par Go et par mois est particulièrement attractif. A condition de ne pas sortir de cette logique de conservation de longue durée, sinon la note grimpe.

La taille d'une archive sur Amazon Glacier peut aller jusqu'à 40 To. © Capture JDN

Vous pouvez extraire gratuitement chaque mois jusqu'à 5% de votre stockage mensuel moyen. Au-delà, des frais sont facturés à partir de 0,011 dollar par Go. De même, des pénalités de 0,021 dollar par Go sont appliquées pour les éléments supprimés sur une période inférieure à 90 jours après leur dépôt. Pour optimiser ses coûts de stockage, des règles automatiques permettent de déplacer des données rarement consultées d'Amazon S3 vers Glacier et inversement.

La contrepartie du prix : le temps de récupération

La taille d'une archive peut aller jusqu'à 40 To. Amazon Glacier prend en charge les transferts de données via SSL et chiffre automatiquement les données au repos à l'aide de clés symétriques AES de 256 bits. AWS garantit un taux de disponibilité annuel moyen de 99,999999999% !

La contrepartie du stockage froid, c'est le temps de récupération des données. AWS estime que la préparation d'une archive en vue de son téléchargement dure généralement entre 3 et 5 heures. L'utilisateur a ensuite 24 heures pour les télécharger. Selon un expert de Quantum, AWS exploiterait une technologie de stockage sur bande pour Glacier.

AWS Glacier en bref

Points forts

Points faibles

- Le coût du stockage

- La bascule automatique entre S3 et Glacier

- Les frais pour les extractions fréquentes

- La complexité de la grille tarifaire

Stockage