Amazon dévoile sa plateforme cloud d'intelligence artificielle et de bot

A l'occasion de son événement clients cette semaine, l'activité cloud d'Amazon a livré toute une série de nouveaux services d'AI. Ils recouvrent reconnaissance d'image, synthèse du langage, et même motorisation de chatbot...

Lors de son événement clients annuel (re:Invent 2016) qui se tient cette semaine à Las Vegas, Amazon Web Services (AWS) a donné le coup d'envoi de la commercialisation de trois services cloud d'intelligence artificielle (AI).

Baptisé Amazon Rekognition, l'un est centré sur l'analyse d'image, et notamment la reconnaissance d'objet et de visage. Il est taillé pour réaliser des traitements en temps réel, ou en batch sur de gros volume d'images. Un autre (Amazon Polly) est conçu pour gérer la synthèse vocale de texte écrit. Capable d'analyser 24 langues - dont le français -, il fait appel à des techniques de deep learning.

Un service pour construire des chatbots

Le troisième service cloud d'AI ouvert par Amazon (baptisé Amazon Lex) sort clairement du lot. "C'est ce qui est à l'intérieur de notre assistant vocal Alexa", a notamment pu préciser Andy Jassy, CEO d'AWS lors de sa keynote.

Ici, AWS entend cibler l'univers des bots. Amazon Lex a en effet pour vocation de mettre en musique des interfaces conversationnelles (texte et/ou vocales). Son point fort : il pourra bénéficier de nombreuses autres briques d'AWS, en matière de stockage (SQL, NoSQL...), de traitement de données, d'automatisation (avec Amazon Lambda)...

Des connecteurs pour Messenger, Salesforce...

Les bots basés sur Amazon Lex pourront, aussi, venir s'intégrer, par le biais de connecteurs, à des applications tierces, comme Salesforce, Facebook Messenger ou Twilio par exemple. En faisant appel au service Amazon IoT, "il sera même envisageable avec Amazon Lex d'imaginer des scénarios de contrôle par la voix d'objet connecté", pointe AWS.

Avec ces nouveaux services d'intelligence artificielle, Amazon Web Services cherche manifestement à se repositionner vis-à-vis de Microsoft, Google, IBM et Salesforce, qui tous ont ont investi l'AI en vue d'en faire une valeur ajoutée de leurs offres de cloud respectives.

SQL / Amazon Web Services