Docker lance un projet open source sur le modèle de Linux

Docker lance un projet open source sur le modèle de Linux La start-up va verser le cœur de sa technologie, Containerd, à une organisation open source. En ligne de mire : donner naissance à un projet open source... sur le modèle de Linux.

Docker livre un nouveau composant de son offre en open source. Il s'agit de containerd. Une brique essentielle du Docker Engine qui recouvre les fonctions nécessaires pour faire tourner un container Docker sur une machine. Fonctionnant à la fois sur serveurs Linux et Windows, il est conçu pour piloter les transferts d'image logicielle, et gérer l'exécution et la supervision du container - le tout faisant le lien, via ses interfaces, avec les couches de réseau et stockage. 

Il s'agit du dixième composant ainsi versé par la start-up de San Francisco sous licence Apache (voir l'histogramme ci-dessous).

Docker va faire don de son runtime à un organisme open source

Solomon Hykes, fondateur et CTO de Docker. © JDN

Mais une fois n'est pas coutume, Docker entend aller beaucoup plus loin dans sa démarche d'ouverture. L'éditeur annonce en effet sa volonté de faire don de Containerd à une organisation indépendante. Objectif : aboutir à la mise en place d'une gouvernance partagée avec les acteurs du secteur dans la logique d'un véritable projet open source .

"Nous souhaitons fournir les garanties que la gouvernance sera bien collégiale, dans le respect de chaque contributeur, et que les évolutions de Containerd ne seront pas contraintes par des raisons commerciales ou politiques", explique Solomon Hykes, fondateur et CTO de Docker. "Nous voulons nous inspirer de projets open source comme Linux qui sont parvenus à passer ce cap."

Aux côtés de containerd, Docker a versé neuf autres composants de son offre en open source (libcontainer, libnetwork, notary, runC, HyperKit, VPNkit, Datakit, swarmkit et Infrakit). Au sein d'une architecture de containers, ils recouvrent gestion du réseau, du stockage, de la sécurité... © Docker

AWS, Google, Microsoft et IBM contribueront au projet

Dans le sillage de cette annonce, l'ensemble des poids lourds du cloud ont annoncé leur intention de contribuer au projet Containerd. Ils ont tous répondu présents : Amazon Web Services (AWS), Microsoft, Google, IBM et Alibaba Cloud. Fort de ces soutiens, Docker semble bel et bien avoir toutes les cartes en main pour donner naissance à un nouveau projet open source du niveau de Linux.

L'organisation sera choisie d'ici la fin du premier trimestre 2017

"Ces acteurs du cloud déploient leur propre solution de pilotage de container Docker à grande échelle. Pour offrir à leurs clients tous les avantages de Docker, notamment en matière de portabilité, l'idéal est qu'ils aient accès à un composant d'exécution open source fortement standardisé. Dans le même temps, le fait de contribuer à son amélioration leur permet de faire bénéficier tout l'écosystème de leur expérience unique", commente Solomon Hykes.

Reste que l'organisation indépendante à laquelle Containerd doit être versé n'a pas encore été choisie. "Nous préférons nous donner le temps de la réflexion. Nous dévoilerons notre choix d'ici la fin du premier trimestre 2017", confie Solomon Hykes.

Containerd est une brique commune à l'ensemble des offres, cloud et on-premise, qui prennent en charge des containers Docker. D'où la démarche open source initiée par Docker autour de ce composant. © Docker

Une réponse aux critiques de la concurrence 

Avec Containerd, Docker répond aussi aux attentes des autres éditeurs d'offre de containers. Une partie de l'écosystème avait été très critique suite à la décision de Docker d'intégrer son orchestrateur (Swarm) au Docker Engine. Parmi les acteurs qui étaient montés au créneau : Red Hat, Google ou encore CoreOS (dixit Thenewstack). "Containerd a pour but de répondre, aussi, à ces réactions. A travers notre démarche, l'idée est d'offrir un environnement suffisamment modulaire pour pouvoir faciliter la réutilisation du runtime [Containerd] de manière indépendante, y compris au sein d'offres concurrentes", pointe Solomon Hykes. Et le CTO de Docker d'insister : "nous continuerons néanmoins à travailler sur l'intégration de ces différents composants au sein de notre offre commerciale. C'est notre rôle en tant qu'éditeur".

En parallèle, Containerd fait l'objet d'un chantier de standardisation au sein de l'Open Container Initiative's (OCI). Ce travail, également réalisé en lien avec d'autres éditeurs, a pour but d'assurer la compatibilité des solutions implémentant le composant.

A lire aussi :

Open source / Docker