Windows Cloud : ce que l'on sait

Windows Cloud : ce que l'on sait Microsoft s'apprêterait à lever le voile sur une toute nouvelle édition de Windows 10. Une version légère de l'OS qui se limiterait à la prise en charge "des applications modernes".

Selon des rumeurs remontant à janvier dernier, une nouvelle édition de Windows 10 serait en préparation dans les laboratoires de Microsoft. Baptisée Windows Cloud, cette déclinaison devrait être officiellement dévoilée par Microsoft à l'occasion d'un événement qu'il organise à New York le 2 mai prochain. C'est ce qu'affirme notre consœur de Zdnet, Mary Jo Foley, souvent bien informée sur les plans du groupe.

Windows Cloud serait en fait une version légère de Windows 10, se limitant à la prise en charge des "applications modernes" de Windows - celles qui apparaissent sous forme de tuiles dans le menu Démarrer du système d'exploitation. Téléchargeables via le Windows Store, ces applications sont également qualifiées par Microsoft d'"universelles" dans la mesure où elles peuvent être portées sur l'ensemble des déclinaisons de l'OS (PC/tablette, smartphone, Xbox…).

Répondre à la montée en force des Chromebooks

Windows Cloud pourrait ainsi se rapprocher de l'ancien Windows RT. Equipant la version d'entrée de gamme des toutes premières tablettes Surface de Microsoft, il s'agissait d'une déclinaison de Windows 8 se limitant elle-aussi aux applications universelles. N'ayant pas atteint le succès escompté, elle a depuis été abandonné par l'éditeur. Avec Windows Cloud, Microsoft pourrait donc faire une nouvelle tentative dans cette voie. Mais avec de nouveaux arguments. Considéré par le marché comme beaucoup plus mâture que son prédécesseur, Windows 10 pourra donner à cette édition une nouvelle dimension. Sans compter la suite Office 365 qui a beaucoup progressé depuis, et qui devrait probablement être positionnée aux côtés de Windows Cloud comme produit d'appel. 

Avec Windows Cloud, Microsoft aurait assez clairement pour objectif de répondre à la montée en puissance des Chromebook et de Chrome OS dans de l'éducation, notamment aux Etats-Unis. Outre-Atlantique, ce type de terminal représente désormais près de 60% du parc des PC mobiles dans ce secteur (selon une récente étude de FutureSource). L'invitation envoyée en amont de la conférence du 2 mai (voir ci-dessous) va d'ailleurs dans ce sens : elle indique très clairement que l'événement abordera l'impact des technologies Microsoft dans l'éducation.

Invitation envoyée par Microsoft pour son événement qui se tiendra le 2 mai prochain à New York. © Micosoft

Un document interne de Microsoft publié par Windows Central détaille les spécifications matérielles minimales pour installer Windows Cloud : un processeur à quatre cœurs (Celeron ou supérieur), 4 Go de RAM, 32 Go de stockage (64 Go en configuration 64bit), une batterie supérieure à 40 WHr et un système de stockage eMMC ou SSD.

Un premier terminal dévoilé le 2 mai ?

Toujours à l'occasion de sa conférence du 2 mai, Microsoft pourrait également présenter le tout premier terminal taillé pour Windows Cloud. Mary Jo Foley le confirme aussi en évoquant des sources internes à l'éditeur. Selon MSPowerUser, il pourrait être baptisé CloudBook, en référence à une nouvelle catégorie d'applications apparue dans le Windows Store. En revanche, on ne sait pas encore de quoi sera fait ce produit (des rumeurs non-confirmées évoquent un terminal ARM doté d'un possible processeur Qualcomm Snapdragon 835). On ne sait pas non plus s'il sera commercialisé au sein de la gamme Surface...

A lire aussi : 

Microsoft / Windows

Annonces Google