IBM et Microsoft combinent leurs clouds

Nouvelle étape dans la stratégie d'ouverture de Microsoft. Le groupe porte la plateforme WebSphere d'IBM sur Azure. Des passerelles sont aussi lancées vers le cloud de Big Blue.

Après Oracle, IBM. Microsoft vient d'annoncer un accord stratégique avec Big Blue visant à porter la plateforme applicative de ce dernier sur son cloud. Les machines virtuelles Azure vont ainsi pouvoir embarquer le serveur d'applications (Java) WebSphere, le middleware d'intégration WebSphere MQ, ainsi que la base de données DB2. Des images de VM dotées de la pile IBM seront prochainement disponibles via le portail Azure.

Ce n'est pas tout. L'accord prévoit également le portage de l'infrastructure .Net de Microsoft sur le service cloud de plateforme (PaaS) Bluemix d'IBM. Enfin, la solution Pure Application Service de Big Blue va pouvoir être utilisée pour déployer et configurer des instances Azure, au même titre que les ressources issues du cloud d'infrastructure (IaaS) d'IBM - qui, soit dit en passant, prenait déjà en charge Windows Server, Hyper-V et SQL Server.

Serveurs / Microsoft