Comparatif des clouds : Ikoula double Google sur la performance

Comparatif cloud en mai 2014 Google reste en tête du classement général des clouds CloudScreener / Cedexis pour le JDN. Ikoula est en embuscade dans la catégorie des performances.

Google se maintient en tête du classement général du comparatif mensuel des clouds CloudScreener / Cedexis pour le JDN. Le géant confirme sa bonne tenue, notamment en matière de tarifs. Une catégorie dans laquelle sa suprématie reste incontestée. En matière de performance en revanche, Google n'est plus premier. Dans cette catégorie, Ikoula crée la surprise. A l'issue du mois d'avril, il se hisse en tête dans cette catégorie. 

Pour compléter ce classement mensuel, le JDN a mis en place en partenariat avec Cedexis un service cartographique permettant de comparer la performance des principaux clouds sur les dernières 24h en fonction des régions du monde.

Classement général des clouds CloudScreener / Cedexis en avril 2014
Classement Performance / PrixFournisseurIndice Performance / prix
Source : CloudScreener / Cedexis
1Google Compute Engine 88,52
2Ikoula 86,40
3Aruba 75,88
4Amazon Web Services 59,47
5Joyent 57,59
6Microsoft Azure 54,78
7Numergy 54,49
8Rackspace 51,27

CloudSigma n'a pas été intégré dans le classement ce mois-ci, suite à un problème dans la supervision de ses performances réseau, qui n'a pas permis d'obtenir un indice global pour cet acteur.

L'indice final de chaque acteur constitue la moyenne de leurs indices de performance et de prix (lire la méthodologie).

Cloud : comparatif de la performance


En avril, Ikoula améliore très nettement ses performances, notamment en matière de taux de disponibilité et de CPU. Une progression qui lui permet de passer devant Google, et d'occuper la première place dans cette catégorie. "Nous avons intégré un code dans notre moteur de virtualisation open source, qui nous a permis d'accélérer les vitesses d'écriture et de lecture de nos instances. Une amélioration des performances de notre cloud public qui s'est tout de suite faite ressentir pour nos clients", a assuré Jules-Henri Gavetti, PDG d'Ikoula, à notre partenaire CloudScreener qui note également une nette baisse du temps de latence du côté d'Aruba.

Classement des performances des clouds CloudScreener en avril 2014
Réseau*Réseau*I/O*I/O*CPU*CPU*
Source : CloudScreener / Cedexis
FournisseurIndiceTps de réponseTx de dispoEcritureLatenceExtrac- tionEncodage
1- Ikoula 93,9 5799,274%328921112121131
2- Google Compute Engine 77,0 6599,248%12245978149212
3- Aruba 76,8 5599,331%9506494174161
4- Joyent 61,2 6899,243%211185276190400
5- Rackspace 58,5 6599,254%101545484198216
6- Numergy 55,3 5499,296%36645324175469
7- Microsoft Azure 44,3 7498,637%515351528246417
8- Amazon Web Services 42,9 7899,004%32019691265510

* Mesures Cedexis
** Mesures CloudScreener

Définition :
 Ecriture : vitesse d'écriture séquentielle par bloc (en k/s)
 Latence : moyenne des temps de latence écriture et lecture (en millisecondes),
 Extraction : temps de compression d'un fichier test de 1,1 Go (en secondes)
 Encodage : temps d'encodage d'un fichier test de 4,7 Go (en secondes)


Cloud : comparatif de prix

En termes méthodologiques, CloudScreener indique avoir revu les gabarits types utilisés pour réaliser le classement (quantité de CPU, RAM, stockage inclus dans une VM "type" medium, large...). Le tout afin de mieux tenir compte des nouvelles offres lancées ces derniers mois. "Une évolution qui présente peu d'impact sur le classement, même si elle touche les niveaux de prix de chaque cas utilisateur analysé", indique Anthony Sollinger, co-fondateur de CloudScreener. Autre évolution méthodologique : "le cas d'usage 3 prévoit désormais un taux d'utilisation de 50% (contre 100% précédemment) dans le but de limiter quelque peu l'avantage concurrentiel de Google depuis le lancement des réductions en fonction de l'usage de chaque VM".

Les nouveaux prix d'Aruba (sur le stockage) ont été pris en compte. Tout comme la nouvelle grille tarifaire de Microsoft Azure - qui concerne le stockage mais aussi les instances de base. Leur impact ? Aruba progresse de deux positions dans le classement des prix. Quant à Microsoft, il semble avoir du mal à se rapprocher d'Amazon Web Services (AWS). Ce à quoi il s'était pourtant engagé. "Si le prix du stockage sur Azure est bien au même niveau voire moins cher que sur AWS ou Google, le prix des VM reste plus élevé chez Microsoft qui n'a donc pas totalement tenu son engagement de s'aligner systématiquement sur AWS", commente Anthony Sollinger. Et l'expert de CloudScreener d'ajouter en exemple : "l'instance 'medium' en Europe est à 0,076 euros de l'heure sur Azure contre seulement 0,077 dollars chez AWS."

Classement des prix des clouds par types de projet
Classement PrixIndice PrixInstance "type M" LinuxInstance "type M" WindowsPetit projet*Projet moyen**Grand projet***
Source : CloudScreener
1- Google Compute Engine 100,0 30 € 51 € 155 € 529 € 337 €
2- Ikoula 78,9 44 € 76 € 229 € 533 € 366 €
3- Amazon Web Services 76,0 43 € 72 € 218 € 691 € 367 €
4- Aruba 74,9 58 € 58 € 175 € 712 € 467 €
5- Microsoft Azure 65,3 52 € 82 € 246 € 801 € 435 €
6- Joyent 54,0 63 € 99 € 303 € 940 € 532 €
7- Numergy 53,7 72 € 87 € 262 € 883 € 688 €
8- Rackspace 44,1 85 € 107 € 321 € 1 206 € 745 €
Les types de projet
Source : CloudScreener / Cedexis
Type de besoin métierInfrastructure cloud
*Petit projetHébergement application métier, 30 à 50 utilisateurs, disponibilité : 99,9%Trois instances moyennes (réparties dans deux zones de disponibilités ou datacenters différents) avec 13 Go/mois de trafic sortant, et un trafic entre deux zones/datacenters, OS Windows, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée
**Projet moyenHébergement d'un site d'e-commerce, 300 000 à 500 000 visites par mois, disponibilité de 99,9%Six instances moyennes de calcul front-office/web, avec trois trois instances larges de calcul back-office/base de données (réparties dans deux zones de disponibilités ou datacenters différents), 75 Go de stockage block, 2 To/mois de trafic sortant, et un trafic entre deux zones/datacenters, OS Linux, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée.
***Grand projetHébergement application métier avec 750 à 1 000 utilisateurs, disponibilité : 99,9% Quatre instances larges de calcul front-office/web, deux instances extra larges de calcul back office/base de données, 50 Go de stockage block, 250 Go/mois de trafic sortant, OS Linux, utilisation à 100% (365h), sans engagement de durée

Méthodologie : le classement CloudScreener / Cedexis / JDN est élaboré grâce à la plate-forme de supervision Performance / Prix mise au point par CloudScreener pour supporter son comparateur de clouds en ligne, et à l'infrastructure de supervision réseau de Cedexis.

Les indices de prix sur lesquels repose le classement sont calculés à partir de plusieurs indicateurs : le prix d'instances types, et de configurations cloud adaptées à trois périmètres de projet métier. Quant aux indices de performance, ils recouvrent des indicateurs de performance des I/O et du CPU, issus du système de supervision de CloudScreener, et les indicateurs de performance réseau de Cedexis. Désormais, c'est l'ensemble de l'infrastructure propre à Numergy qui est mesuré.

Google / Cloud public