Forte montée en charge pour Numergy en janvier 2014

Comparatif cloud février 2014 Dans le comparatif des clouds de janvier, Numergy est pénalisé suite à un accroissement de la demande en stockage qui a ralenti ses performances. Mais le français dit avoir vite réagi.

A l'issue du mois de janvier 2014, Aruba reprend la tête du classement général des clouds CloudScreener / Cedexis au détriment d'Ikoula. Un retournement qui s'explique par des performances globalement meilleures pour le premier, et un peu moins bonnes pour le second. Autre mouvement, Rackspace passe devant Windows Azure, et progresse d'une place. Une ascension que l'acteur doit principalement à une baisse de tarifs.

Mais la plus grosse surprise du mois provient de Numergy. Jusqu'ici plutôt bon élève, nous l'avions d'ailleurs souligné lors de la précédente édition du palmarès, le prestataire français chute de trois places. Un repli que le cloud souverain doit à un déficit de ses mesures de performance (voir l'explication plus bas).


Classement général des clouds CloudScreener / Cedexis en janvier 2014
Classement Performances / PrixFournisseursIndice Performances / prix
Source : CloudScreener / Cedexis
1Aruba 84,67
2Ikoula 83,97
3Joyent 79,91
4Rackspace 71,61
5Windows Azure 71,46
6Numergy 70,63
7Amazon Web Services 69,94

CloudSigma n'a pas été intégré dans le classement ce mois-ci, suite à un problème dans la supervision de ses performances réseau qui n'a pas permis d'obtenir un indice global pour cet acteur.

L'indice final de chaque acteur constitue la moyenne de leurs indices de performance et de prix (lire la méthodologie).

Cloud : comparatif de la performance


La baisse de performance de Numergy en janvier concerne principalement le taux de disponibilité et les CPU (notamment le temps d'encodage qui explose). Comment l'expliquer ? "Nous nous sommes faits surprendre par la demande en stockage ce mois-ci, ce qui a momentanément ralenti les performances sur les baies de disques, de gamme SATA", précise Numergy à CloudScreener, qui indique avoir réagi rapidement. "Afin de ne pas pénaliser nos clients, et pour répondre positivement aux engagements de performance que nous prenons avec eux, nous avons basculé l'ensemble des données concernées sur une autre technologie de disque plus performante, SSD, sans surcoût." 

Autres mouvements dans le palmarès des performances, Joyent gagne deux places du fait d'indicateurs en nette progression (notamment sur le terrain des I/O et CPU). CloudScreener relève aussi "une légère amélioration générale des performances de Windows Azure, à l'exception du temps de latence en écriture qui est très élevé en janvier (1937ms)". Pour compléter ces informations, voir aussi notre service conçu pour comparer la performance des clouds sur les dernières 24h (avec Cedexis).


Classement des performances des clouds en janvier 2014
Réseau*Réseau*I/O*I/O*CPU*CPU*
Source : CloudScreener / Cedexis
FournisseurIndiceTps de réponseTx de dispoEcritureLatenceExtrac- tionEncodage
1- Aruba82,6567ms99,50%98267k/s191ms177s178s
2- Ikoula81,0363ms99,47%29316k/s140ms187s190s
3- Joyent73,2073ms99,41%226411k/s345ms207s434s
4- Rackspace 69,2368ms99,53%98767k/s523ms198s233s
5- Numergy61,4559ms99,05%35118k/s581ms162s507s
6- Windows Azure53,4679ms99,17%57479k/s1927ms221s399s
7- Amazon Web Services53,2480ms99,34%32842k/s810ms216s431s

* Mesures Cedexis
** Mesures CloudScreener

Définition :
 Ecriture : vitesse d'écriture séquentielle par bloc (en k/s)
 Latence : moyenne des temps de latence écriture et lecture (en millisecondes),
 Extraction : temps de compression d'un fichier test de 1,1 Go (en secondes)
 Encodage : temps d'encodage d'un fichier test de 4,7 Go (en secondes)


Cloud : comparatif de prix


Windows Azure demeure en tête dans la catégorie des prix. Du fait d'un effet négatif de la conversion euro/dollar, Amazon et Joyent concèdent quant à eux deux places. Et ce au profit d'Ikoula qui gagne donc deux positions. "Les récents changements de prix sur le stockage pour Amazon Web Services et Windows Azure ne sont pas pris en compte ici puisqu"ils ne sont pas effectifs sur l'intégralité du mois de janvier", précise Anthony Sollinger, co-fondateur de CloudScreener. Quant aux instances de nouvelle génération d'AWS, elles seront également prises en compte dans le prochain classement. 


Classement des prix des clouds par types de projet
FournisseurIndice PrixInstance "type M" LinuxInstance "type M" WindowsPetit projet*Projet moyen**Grand projet***
Source : CloudScreener
1- Windows Azure 89,46 66 € 99 € 297 € 972 € 1 072 €
2- Ikoula 86,92 65 € 125 € 374 € 789 € 1 050 €
3- Aruba 86,69 84 € 84 € 252 € 1 024 € 1 329 €
4- Amazon Web Services 86,64 70 € 98 € 294 € 1 025 € 1 142 €
5- Joyent 86,62 66 € 105 € 324 € 1 022 € 1 054 €
6- Numergy 79,81 81 € 96 € 289 € 1 045 € 1 531 €
7- Rackspace 73,98 86 € 107 € 323 € 1 214 € 1 442 €
Les types de projet
Source : CloudScreener / Cedexis
Type de besoin métierInfrastructure cloud
*Petit projetHébergement application métier, 30 à 50 utilisateurs, disponibilité : 99,9%Trois instances moyennes (réparties dans deux zones de disponibilités ou datacenters différents) avec 13 Go/mois de trafic sortant, et un trafic entre deux zones/datacenters, OS Windows, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée
**Projet moyenHébergement d'un site d'e-commerce, 300 000 à 500 000 visites par mois, disponibilité de 99,9%Six instances moyennes de calcul front-office/web, avec trois trois instances larges de calcul back-office/base de données (réparties dans deux zones de disponibilités ou datacenters différents), 75 Go de stockage block, 2 To/mois de trafic sortant, et un trafic entre deux zones/datacenters, OS Linux, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée.
***Grand projetHébergement application métier avec 750 à 1 000 utilisateurs, disponibilité : 99,9% Quatre instances larges de calcul front-office/web, deux instances extra larges de calcul back office/base de données, 50 Go de stockage block, 250 Go/mois de trafic sortant, OS Linux, utilisation à 100% (365h), sans engagement de durée

Méthodologie : le classement CloudScreener / Cedexis / JDN est élaboré grâce à la plate-forme de supervision Performance / Prix mise au point par CloudScreener pour supporter son comparateur de clouds en ligne, et à l'infrastructure de supervision réseau de Cedexis.

Les indices de prix sur lesquels repose le classement sont calculés à partir de plusieurs indicateurs : le prix d'instances types, et de configurations cloud adaptées à trois périmètres de projet métier. Quant aux indices de performance, ils recouvrent des indicateurs de performance des I/O et du CPU, issus du système de supervision de CloudScreener, et les indicateurs de performance réseau de Cedexis. Désormais, c'est l'ensemble de l'infrastructure propre à Numergy qui est mesuré.

Cloud public / Numergy